+67% pour le business des fintech en Espagne

 -  -  371


Les données relatives aux fintech en Espagne ont de quoi faire jalouser bien d’autres secteurs.

Cette année, les entreprises de technologie financière ont vu leurs affaires croitre de 67% dans le pays. En 2016, selon une étude de DBK Informa, les opérations de ces sociétés étaient déjà de l’ordre de 206 millions d’euros. La Commission nationale du Marché des Valeurs (CNMV) recense aujourd’hui 20 entreprises de ce type opérant sur le sol national, plus de 60% de plus que l’année dernière.

Partout, les fintech consolident leur statut d’alternative réelle aux banques. Leur atout ? Connecter directement les investisseurs, les entrepreneurs. Entre autres exemple, le « crowdlending » (prêts de particuliers à particuliers ou financement participatif par le prêt) est en pleine expansion. En Espagne, il s’agit d’un des services fintech les plus utilisés par les internautes. Toutefois, son succès dépasse les frontières. Le Valencia Plaza rapporte qu’au Royaume-Uni, le volume des sommes prêtées via ces plateformes a augmenté de 30% durant le premier semestre 2017. Plus de 90,6 millions d’euros auraient été collectées par ces sociétés en France, de janvier à octobre 2017, selon crowdlending.fr.

Récemment, une étude de MyTripleA estime qu’un internaute espagnol sur trois ferait aujourd’hui appel aux services des entreprises fintech. Pour beaucoup, la croissance ne fait que commencer.

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...