8,6 millions de dollars: la dernière évaluation de Bloomberg sur Mercadona.

 -  -  457


Occupant la première place en termes de nombre de point de vente, la chaîne de supermarché de proximité Mercadona ne cesse de créer des emplois pendant la crise. Le couple multimillionnaire composé de Juan Roig et Hortensia Herrero possède 79% de la société. Roig possède 51%, ce qui fait de lui le quatrième homme le plus riche d’Espagne avec une fortune estimée à 4,5 millions d’euros. Quant à Herrero, elle possède 28% de la société et sa fortune est estimée à 2,6 millions d’euros. Retour sur les bénéfices de Mercadona En 2012, les recettes ainsi que les bénéfices nets de la société ont augmenté de 7%. Cette augmentation a permis de créer 4000 emplois. L’agence Bloomberg estime que Mercadona a atteint le million depuis 2006, bien que la société ne soit jamais apparue dans les classements. L’agence nous informe que Mercadona vaut à présent  8,6 millions d’euros, ce montant a été calculé à partir des données de trois compagnies similaires cotées en bourses : DIA, la chaine anglaise WM Morrison Supermarkets Plc (MRW) et la chaine française Casino Guichard Perrachon SA (CO) (CO). Cette évaluation est supérieure aux 3,1 millions d’euros qu’estimait dans un email le porte-parole de la chaine de supermarché, ses calculs étaient basés sur les derniers achats de titres entre les actionnaires de l’année passée. « Ceci est la valeur donnée par les familles propriétaires à 100% de Mercadona ». Chaque année, la compagnie répartie les 10% de son bénéfice avant imposition aux actionnaires. Depuis 2006, Juan Roig  et son épouse ont recouvré plus de 400 millions d’euros de dividendes. Selon David Bain, responsable d’investigation à Londres chez Campden Wealth  « Sous les instructions des Roig, Mercadona a enregistré une croissance extraordinaire depuis les 10 dernières années », « Roig croit fermement  au modèle familial dans le domaine des affaires. »

Newsletter

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...