Airbus va supprimer 3 700 postes dans 4 pays, 800 en Espagne

 -  -  99883


Le groupe aéronautique européen Airbus a confirmé le 7 février qu’il réduira le personnel de ses usines en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, ce qui affectera au maximum 3 700 postes, dont 800 en Espagne. La mesure correspond à la diminution du taux de fabrication du modèle géant A380,  dont les pièces sont fabriquées dans les quatre pays et de l’avion de transport militaire A400M, qui est assemblé dans l’usine de Séville, a indiqué la compagnie dans un communiqué de presse.

À l’issue du comité d’entreprise tenu au siège de la compagnie à Toulouse, des sources syndicales ont indiqué à Efe que la réduction serait de 800 emplois en Espagne, 1 900 en Allemagne, de 470 en France et de 500 au Royaume-Uni.

Airbus a souligné que la réduction sera effectuée en accord avec les syndicats et avec des mesures d’atténuation. Cependant, l’entreprise est convaincue de pouvoir « proposer des opportunités à la majorité des employés concernés dans les programmes qui ont actuellement une augmentation de la production ». Plus précisément, pour les programmes qui connaissent un grand succès de l’unité Airbus Commercial Aircraft, comme l’avion long-courrier de moyenne capacité, l’Airbus A350, dont la production est en augmentation.

Airbus a indiqué être confronté à une mobilité interne de 12 % par an, ce qui lui permet « d’adapter son niveau de flexibilité à travers ses différentes divisions, fonctions et filiales, afin de faciliter la relocalisation du personnel dans d’autres programmes ».

L’A380, le plus gros avions de passagers au monde, aura une production annuelle de six avions, contre 27 en 2015.

Ce programme a été sauvé par une importante commande de la compagnie aérienne Emirates de 36 avions, qui, selon Airbus, « permet la survie du programme dans les années à venir » et la société « réalise de nouvelles campagnes de vente qui pourraient se traduire par une augmentation des niveaux de production ».

Ces hauts et bas affectent les quatre pays : les ailes de l’avion sont construites à Broughton, au Pays de Galles, au Royaume-Uni ; les sections du fuselage viennent de Hambourg en Allemagne et de Saint-Nazaire en France ; l’empennage horizontal est fabriqué à Cadix, en Espagne ; et la dérive verticale est également fabriquée à Hambourg.

Quant à l’A400M, la production sera de 8 exemplaires par an jusqu’en 2020, après 15 cette année et 11 ensuite, un ajustement qui s’est fait en concertation avec les pays clients de l’avion de transport militaire.

Airbus a déclaré qu’il explore les « opportunités d’exportation » pour que les avions « dépassent ce niveau » de production.

Source : www.hosteltur.com

Newsletter

99 recommandation(s)
bookmark icon