Bankia pourrait retarder son entrée en bourse

 -  -  565


Le groupe bancaire devait entrer sur les marchés financiers durant la première quinzaine de juillet. L’opération pourrait lui permettre de gagner plus de 3000 millions d’euros.     Opération initialement prévue au début de l’été Le groupe Bankia a été formé en décembre 2010 par sept caisses d’épargne régionales, dont Caja Madrid et Bancaja, suite à la restructuration bancaire dirigée par la Banque d’Espagne. Contrairement à d’autres caisses d’épargne, la nouvelle entité a préféré ne pas recourir aux aides d’États mais se tourner vers des investisseurs privés. Son entrée en bourse pourrait lui permettre d’obtenir entre 3000 et 4000 millions d’euros. L’opération est bien engagée, et n’attend que le feu vert de la Commission nationale des Marchés. Mais le président du groupe, Rodrigo Rato, s’interroge ces jours-ci sur son calendrier. Selon des sources proches de la direction de Bankia, le groupe réfléchit sérieusement à la possibilité de reporter son entrée en bourse. Instabilité du marché Plusieurs raisons sont avancées, dont celles de l’instabilité du marché, la hausse de la prime de risques et les doutes sur la bonne santé de l’économie espagnole. On cite notamment en exemple la récente décision de Telefonica d’annuler l’entrée en bourse de sa filiale Atento. D’un autre côté, les voix les plus favorables à une entrée estivale sur le marché assurent que les petits investisseurs devraient acheter facilement, ce qui pourrait rapporter en peu de temps jusqu’à 2000 millions d’euros. Un porte-parole de Bankia a rappelé que le délai accordé au groupe pour entrer en bourse et remplir les nouvelles exigences de la Banque d’Espagne allait jusqu’en mars 2012. Affaire à suivre… Aurélie Chamerois

Newsletter

5 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...