Barcelone prévoit 11 000 chambres d’hôtels en plus mais en périphérie

 -  -  132


La mairie de Barcelone a tranché. Il n’y aura pas de nouvelle licence hôtelière ni de nouvelles chambres d’hôtels dans le centre de la ville ; plus précisément dans les quartiers autour du port, les quartiers historiques, les quartiers face à la mer. Au fur et à mesure que les hôtels fermeront, les licences ne seront pas renouvelées et les hôtels ne seront pas remplacés.

Ce nouveau plan, appelé plan spécial d’urbanisme de Logement Touristique, approuvé en Mars, a pour volonté de désengorger l’offre hôtelière en centre-ville et d’amplifier les 11 000 places ainsi que les quartiers périphériques.

En effet, plus de 66% des hôtels de Barcelone sont concentrés dans les quartiers de Eixample et de Ciutat Pella. Les professionnels du secteur s’insurgent de cette mesure en décalage avec la demande touristique. Effectivement, lorsque le touriste international visite une capitale, il n’ira jamais chercher des hôtels à une heure du centre-ville ou loin des espaces touristiques et culturels. Cela supposerait soit des heures de transports en commun – chose que les touristes fuient pendant leurs vacances – soit des coûts honoraires en taxi ou VTC plus qu’élevés.

Conséquences : les investisseurs internationaux qui s’intéressaient à la ville Catalane depuis quelques années reconsidèrent leurs intentions et se tournent désormais vers Madrid, selon nos informations citées par le quotidien Cinco Días. En effet, plus de 1,4 milliard d’euros de projets d’investissement auraient été annulés sur Barcelone, depuis quelques mois. Comme exemple, on pourra citer celui de la chaine internationale de luxe le Four Seasons qui souhaitait investir dans la tour Deutsche Bank, mais dont l’investissement a été annulé par la mairie, leur refusant la licence.

Selon les dernières statistiques, le monde du tourisme international aurait augmenté de 13% au cours du premier trimestre 2016.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...