Barril de Goya, du très lourd pour les passionnés de crustacés

 -  -  11


Comme à son habitude, Le Courrier d’Espagne continue de tester pour vous les meilleurs restaurants de crustacés d’Espagne (quelle tâche!). Fin février, nous avons emmené un homme d’affaires de Bruxelles au Barril De Goya à Madrid. Du très lourd. Situé dans un quartier populaire, comme tous les meilleurs restaurants de crustacés On vous a parlé du fameux Traineira à Madrid ou encore du Rafa, adresse de « toda la vida » comme disent les palais exigeants de la capitale. Mais ce que nous avons découvert du côté de Goya relève aussi d’un très haut niveau. Le restaurant ne paye pas de mine de l’extérieur, comme d’ailleurs la plupart des bons restaurants authentiques d’Espagne. Il est situé derrière le Corte Ingles de Goya en remontant la Calle Goya. A Madrid, la spéculation immobilière a chassé des quartiers très chics les bonnes brasseries authentiques. Et bien souvent a laissé place à des restaurants un peu surfait à la cuisine pseudo moderne où l’on ne comprend pas trop ce que l’on déguste. Les meilleures tables authentiques de poissons et de  crustacés sont situées sur un axe qui va de Goya à Narvaez, autour du quartier « chic » de Salamanca. L’entrée du Barril de Goya ressemble donc  plutôt à une vielle brasserie avec quelques crustacés exposés sur une plaque métallique. On ne se doute pas du ravage qu’elles feront sur vos sens. D’ailleurs, la salle principale est perdue au fond. Un bar bien fréquenté bruyant et bondé rassure. Il se passe quelque chose ici pense-t-on à l’entrée. Des « cigalas » énormes et des « almejas » vivantes, en abondance s’il vous plait! La décoration du restaurant est assez chaleureuse. Si vous êtes deux on vous donnera une table de 4. Le staff est à l’image du quartier et de l’esprit du restaurant. Authentique, simple et sympa. Dans ce genre d’endroit, il faut donc se laisser aller.  Ne commencez pas à calculer le prix de la cigale au kilo, car à 50 euros la pièce de 250 grammes, cela pourrait vous perturber si vous en prenez deux ou trois par personne. Imaginez donc que vous voulez faire plaisir à vos convives. Une bonne carte de crédit fera l’affaire. Dégustez des « almejas vivas » servies, comme les huîtres de Galice, dans un joli plat de glace. Quant aux « anguilas » elles sont servies très généreusement, plus que ses concurrents la Traineira ou Rafa. Pour accompagner le tout, nous avons demandé un plat sur mesure, des légumes variés à la « plancha » là aussi, exceptionnellement servi. Le service est impeccable et très élégant. On vous annonce la couleur de ce que vous allez prendre mais avec subtilité et discrétion. On vous dira combien pèsera votre plat et surtout, chose très appréciable, on vous donnera quelques échantillons des plats cuisinés choisis, hors crustacés, en apéro afin de savoir ce que vous avez commandé. Cet endroit assez discret est décidemment une adresse à connaitre. Mais uniquement réservé aux bons vivants qui considèrent que cette abondance ne se partage qu’avec les palais qui partagent le même état d’esprit. Faites donc plaisir à vos proches ou vos clients s’ils sont de passage à Madrid. Prévenez votre banquier. Barril de Goya, Calle Goya, 86, Madrid. LCE

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...