BlaBlaCar compte sur 2,5 millions d’utilisateurs en Espagne

 -  -  373


Madrid, 24 sep. (EP) Le réseau social de partage des voitures BlaBlaCar a atteint 2,5 millions d’utilisateurs en Espagne en cinq ans seulement et affronte sa consolidation dans le pays avec la certitude d’être passé outre « ce que certains considéraient comme une mode » et avec une base d’utilisateurs de plus en plus diversifiée en matière d’âge et de profil. Au cours d’un communiqué, la société souligne sa croissance « exponentielle » depuis son arrivée en Espagne en 2010 et considère que son offre de partage de voitures « est d’ores-et-déjà une nouvelle forme de mobilité ». Ses 2,5 millions d’utilisateurs inscrits ont déjà partagé plus de 1.200 milliards de kilomètres. « Ces données démontrent que BlaBlaCar et la consommation collaborative ne sont pas une mode, mais font effectivement partie d’un changement de mentalité qui accepte de manière naturelle la coexistence entre plusieurs manières de voyager et d’un changement global d’attitude qui existe déjà en Espagne », assure le Country Manager de BlaBlaCar en Espagne, Jaime Rodríguez de Santiago. Les communautés autonomes où le nombre d’utilisateurs inscrits de BlaBlaCar sont les plus nombreux, sont l’Andalousie, Madrid et la Communauté de Valence, suivies de Castilla y León, Catalogne et Estrémadure. Au sein de chaque communauté, il existe des utilisateurs dans toutes les provinces et presque toutes les localités, ce qui se doit au fait que bon nombre des trajets réalisés relient des points de la Péninsule qui ne peuvent être effectués si ce n’est en voiture. De fait, les 10 trajets les plus habituels souscrits grâce à BlaBlaCar, parmi eux, Madrid-Valence, Grenade-Séville et Murcie-Madrid, représentent à peine 3% des voyages publiés sur la plate-forme. Il est habituel, indique la société, de trouver des voyages dont les origines et les destinations sont différentes, aussi diverses que Rivas (Madrid), Castelldefels (Catalogne), Aguadulce (Almería) ou Tomelloso (Castilla La Mancha). La plupart des trajets les plus habituels, comme Barcelone-Toulouse ou Salamanque-Lisbonne, ont pour origine ou destination une ville internationale, étant donné que BlaBlaCar est présente dans 19 pays, dont le Portugal et la France. « AMPLEMENT ACCEPTÉ » Dans tous ces pays, partager les frais d’un trajet en voiture sans but lucratif, comme le fait BlaBlaCar, est un phénomène amplement accepté, affirme la société, qui participe cette semaine à la Semaine Européenne de la Mobilité Durable. « De fait, dans beaucoup de pays autour de nous, des initiatives publiques aux effets de promouvoir le partage des voitures surgissent de plus en plus, des points de rencontre dans les villes et intersections d’autoroutes, jusqu’à la possibilité de réduire les péages « , indique-t-elle. PROFIL HÉTÉROGÈNE L’âge en moyenne des utilisateurs de BlaBlaCar a également augmenté ces cinq dernières années, de 24 ans en 2010 à 31 ans en 2015. 26% des utilisateurs de BlaBlaCar ont actuellement entre 25 et 29 ans, et 26% entre 30 et 39 ans. Aussi bien les hommes (58%) que les femmes (42%) utilisent BlaBlaCar. 71% des utilisateurs de BlaBlaCar travaillent, 13% étudient et 3% sont à la retraite. En outre, 13% d’entre eux sont au chômage, une situation que BlaBlaCar a soulagé au moment de voyager de par l’économie qu’elle représente. Outre l’économie, l’autre raison pour laquelle les utilisateurs décident de partager les voitures est, dans le cas des conducteurs, le souhait de ne pas voyager seul et de partager une expérience et, dans le cas des passagers, son utilité et sa rapidité. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...