« C’est maintenant qu’il faut investir en Espagne »

 -  -  156


Dessein de Plantu en exclusivité pour Le Courrier d’Espagne lors de son dernier passage à Madrid. Dessein symbolisant les bonnes relations bilaterales. Dans le cadre de la diplomatie économique, l’ambassade de France en Espagne organise de manière régulière des rencontres d’affaires entre les acteurs français et espagnols. La semaine dernière, des acteurs tels que le PDG de Saint Gobain pour la péninsule ibérique ou Orange sont venu donner leur sentiment sur la situation. Thème abordé : la reprise économique. Depuis quelques semaines voire quelques mois, le pays attire à nouveau les investisseurs étrangers. Un regain de confiance symbolisé par le récent investissement de Bill Gates : plus de 113 millions d’euros investis dans l’un des secteurs les plus en crise, le BTP. Selon l’Ambassadeur de France en Espagne, Jérôme Bonnafont, « c’est maintenant qu’il faut investir ». Une vision partagée par un grand nombre des dirigeants présents ce jour-là.   Des entreprises satisfaites et optimistes pour 2014   Yves Delmas, président du leader espagnol du transport SEUR, confie avoir remarqué un rebond du marché de l’e-commerce d’environ 20%, avec une très forte hausse du B to C et une augmentation du flux à l’export de 12%. Jean-Marc Vignolles, président d’Orange Espagne, estime quant à lui que même si le secteur a perdu 4 milliards d’euros en Espagne depuis 4 ans, certains indicateurs étaient particulièrement positifs. Le taux de pénétration des smartphones est par exemple l’un des plus élevés d’Europe. Air France KLM, qui constitue également un bon thermomètre de l’économie locale et mondiale, a indiqué via sa directrice de communication Almudena López-Amor que la vente de billets en classe Premium avait augmentée de 19% cet été. Ricardo de Ramón, directeur général de Saint-Gobain pour le Maroc et la Péninsule ibérique, a lui fait état d’un regain d’activité important, surtout sur le marché du verre et de la bouteille. Il a souligné les bienfaits des récentes réformes, notamment la réforme du droit du travail. Le dirigeant a toutefois évoqué la stagnation du secteur de la construction et les couacs générés par une administration complexe : « nous avons rencontré de nombreux problèmes pour les certifications, notamment énergétiques, les normes étant très variables selon les communautés autonomes. Plus de la moitié d’entre elles ont des certifications différentes. » Le dirigeant a tenu enfin à mettre en avant le potentiel du marché africain, que « la Péninsule ibérique devrait considérer avec plus d’attention ».   L’Espagne doit encore se réinventer   Richard Gomes, Directeur d’Ubifrance en Espagne et au Portugal, rappelait que le marché espagnol restait deux fois plus important que celui de la Chine en terme de nombre d’implantations d’entreprises française. Ubifrance, qui gère également les VIE, en a remarqué une augmentation de 50% en un an, un excellent indicateur de dynamisme économique. Mais pour l’Ambassadeur Jérôme Bonnafont, l’Espagne doit encore chercher son nouveau modèle économique et se réinventer : « notre vision de l’Espagne n’est pas une Espagne à deux vitesses, nous voulons un pays plus solide et équilibré. Le macro se traduit en micro, la crise est aussi une opportunité de mutation culturelle. La création de petites et moyennes entreprises est un enjeu social majeur pour la ré-industrialisation du pays. » L’ensemble des acteurs présents se sont accordés sur le fait que l’Espagne connaissait un regain de compétitivité et qu’elle représentait toujours une fantastique plate-forme vers l’Amérique Latine. Les entreprises françaises ont d’ailleurs beaucoup à gagner à s’appuyer sur l’Espagne pour profiter de l’incroyable émergence de l’ensemble du monde hispanique. Une tendance confirmée par le Courrier d’Espagne, qui a remarqué un regain d’intérêt pour le pays, traduit par une augmentation des visites sur son site d’environ 300% dont près d’un tiers viennent de France.  

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...