Chute de la fréquentation en appartements touristiques, hausse du tourisme rural .

 -  -  35509


Les nuitées en hébergement touristique non-hôtel (appartements, campings, hébergement du tourisme rural et d’hébergement) ont atteint 9,2 millions en mai, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique (INE), ce qui représente 0,3% de moins. Cependant, le comportement est très différent dans chaque modalité. Alors que dans les hôtels et les campings ruraux ont augmenté au-dessus de 9%, pour les appartements, il y a une diminution de près de 6%.(statistiques de INE- via Hosteltur)

Les nuitées dans les appartements touristiques ont diminué de 5,8% en mai. Ceux des résidents ont diminué de 2,9% et ceux des non-résidents de 6,6%. Le séjour moyen est réduit de 2,3% par rapport à mai 2017, à 5,2 nuitées par voyageur. En mai, 31,9% des places offertes par les appartements touristiques sont occupés, soit 3,2% de moins qu’au même mois de 2017. Le degré d’occupation des lieux pour La semaine Sainte se situe à 35,4%, avec une diminution de 4,7%.

Les nuitées des non-résidents dans les appartements touristiques représentent 79,4% du total. Royaume-Uni est le principal marché source, avec 1,8 millions de nuitées, 10,8% de moins qu’en mai 2017. Le prochain marché d’émission est l’Allemagne avec 612,129 nuitées, 2,3% de moins.

Canaries est préférée dans des appartements, avec 2,0 millions de nuitées, la destination et une baisse de 9,5% par rapport à mai 2017. Madrid a atteint le taux d’occupation le plus élevé, avec 76,3% des appartements proposés. Pour les zones touristiques, l’île de Majorque est la destination préférée, avec 733 359 nuitées. L’île de Lanzarote atteint le taux d’occupation le plus élevé, avec 75,9% des appartements proposés. Les lieux touristiques avec le plus grand nombre de nuitées en mai sont San Bartolomé de Tirajana, Arona et Tías.

Les nuitées dans les hébergements touristiques ruraux montrent une augmentation annuelle de 9,6% en mai. Ceux des résidents ont augmenté de 3,1% et ceux des non-résidents de 20,5%. Dans l’hébergement touristique rural, 15,3% des logements vacants sont occupés, avec une augmentation de 6,7% par rapport à mai 2017. Le taux d’occupation des week-ends est de 30,3%, avec un augmentation annuelle de 3,6%.

Source et suite sur Hosteltur

Newsletter

35 recommandation(s)
bookmark icon