Les compagnies aériennes asiatiques tournent leurs regards vers Séville

 -  -  73479


Séville accueillera les 8 et 9 octobre le congrès Global Summit CAPA Low Cost Long-Haul, un événement de compagnies aériennes low-cost opérant  sur les long-courriers et spécialisées sur le marché asiatique. Ce sera la première fois que cette réunion aura lieu en dehors de l’Asie.

Il s’agit d’un congrès international de la plus haute importance pour lequel le Consortium du tourisme de Séville a travaillé intensément », a expliqué Amgel Muñoz, délégué du Département de l’habitat urbain, de la culture et du tourisme de la ville de Séville. Le congrès a également le soutien de la Junta de Andalucia, de Turespaña, de l’AENA et de l’aéroport San Pablo.

En fait, « ce sommet tentera de renforcer la connectivité aérienne de San Pablo avec toute la zone Asie-Pacifique », selon des sources de la municipalité, soit en ouvrant des routes directes, soit en passant par des plaques tournantes européennes.

« Pour la stratégie du tourisme de la ville, il est prioritaire d’intensifier les actions avec ces marchés éloignés, car ils contribuent à un tourisme de meilleure qualité, avec plus de séjour et de dépenses », a déclaré M. Muñoz.

L’aéroport de Séville a enregistré 5,10 millions de passagers l’année dernière, soit 10,5% de plus, et vingt nouvelles routes ont été ouvertes.

Nouvelles tendances en matière de low-cost sur de longues distances

Selon Corine Hitching, responsable mondial des événements au Centre pour l’aviation Asie-Pacifique de la CAPA, les nouvelles technologies appliquées aux avions, l’évolution des préférences des passagers et la stabilité des prix du carburans facilitent l’émergence du low-cost sur le marché des longues distances, particulièrement en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique latine.

« Dans ce cadre, les aéroports secondaires, tels que San Pablo, sont des cibles constantes pour les compagnies low-cost, ce qui ouvre de nouvelles opportunités d’opérer avec des pays long-courriers », a déclaré Corinne Hitching.

Profil de voyageurs

« Le low-cost ne signifie pas une qualité médiocre. Dans ce nouveau cadre, les termes sont également modifiés. Avec ces marchés longues distances, nous recherchons un tourisme de qualité, car les voyageurs de pays lointains sont caractérisés par plus de séjours et des dépenses moyennes plus élevées que la moyenne et, par conséquent, génèrent également plus de revenus pour l’ensemble du secteur », a soutenu Angel Muñoz.

« Cela peut être jusqu’à sept fois plus », a ajouté Manuel Butler, directeur de Turespaña, qui a souligné l’importance de cet événement international dans l’engagement pris par le ministère de l’Industrie, de l’Energie et du numérique pour un « tourisme de qualité, qui à son tour apporte plus de rentabilité à l’ensemble des entreprises et à l’emploi, et pour la diversification des marchés, en plus d’avoir lieu à un moment de changement technologique : l’émergence de compagnies aériennes low-cost et long-courriers. »

Centres de maintenance d’avions

« Ce congrès est une formidable opportunité pour le secteur aérospatial andalou. Cela nous permettra d’offrir aux compagnies aériennes qui assisteront au sommet, une vision de l’Andalousie et de Séville comme une escale stratégique pour leurs vols long-courriers, comme l’a fait Ryanair, qui a annoncé sa décision d’implanter à Séville son centre de maintenance pour les avions opérant dans le sud de l’Europe », a déclaré Julio Coca Blanes, directeur général de l’Agence IDEA de la Junta de Andalucia.

Actuellement, a ajouté Julio Coca, la maintenance aéronautique représente 20 % du chiffre d’affaires total du secteur aéronautique en Andalousie, soit près de 500 millions d’euros.

« En effet, la réunion d’octobre sera également l’occasion pour les compagnies aériennes de s’informer sur le tissu d’affaires de l’aéronautique de Séville avant une nouvelle niche de marché qui s’ouvre à l’industrie aérospatiale : la réparation et la maintenance des avions. », a ajouté Antonio Muñoz.

À cet égard, il a rappelé que Séville assumera la présidence du réseau des villes Ariane et sera, alors, la capitale européenne du secteur aérospatial en 2019, tout en remerciant l’implication de l’industrie aéronautique sévillane dans l’événement CAPA à travers la Fondation Helix, la Fondation FADA et le Centre des technologies aérospatiales de CATEC.

Croissance mondiale

Pour sa part, le directeur de l’aéroport de Séville, Jesús Caballero, a indiqué que les prévisions indiquent que le trafic aérien international doublera dans le monde d’ici une quinzaine d’années et qu’il y aura donc une forte demande pour les nouveaux avions et entretien et réparation de ceux-ci.

D’où les « grandes opportunités qui se présentent à l’industrie aéronautique. Sur le terrain du tourisme, Séville et l’Espagne doivent profiter de leur emplacement stratégique, à mi-chemin entre l’Amérique et l’Asie. »

Rencontres et présentations

Pendant le congrès, des réunions auront lieu entre les dirigeants et les cadres supérieurs des compagnies aériennes, des sociétés de tourisme (tels que les chaînes hôtelières, les agences de voyages, les voyagistes, etc.) et les aéroports.

Des présentations seront également faites sur les principaux opérateurs et panels de services interurbains avec des questions telles que le rôle des filiales longue distance à faible coût, la faisabilité de transporteurs interurbains indépendants à bas prix face à de grands groupes, l’évolution des relations des compagnies aériennes avec les aéroports, etc.

On estime qu’il y aura une trentaine de compagnies aériennes et, au moins, 250 délégués de différents secteurs du tourisme.

Source : hosteltur.com

Newsletter

73 recommandation(s)
bookmark icon