Crise : la Catalogne perd 42 000 dirigeants en 2012

 -  -  143


La crise touche décidément tout le monde en Espagne. Après avoir durement frappé les travailleurs immigrés, le personnel peu qualifié, les travailleurs à temps partiel ou les freelances, c’est au tour des cadres supérieurs et des dirigeants d’entreprises d’être concernés par l’austérité.   La Catalogne a enregistré pour l’année 2012 194 350 suppressions de postes donc 41 950 concernaient des dirigeants et gérants d’entreprises. Les causes principales de cette chute des postes les plus haut placés seraient les fermetures d’entreprises qui s’élèvent à 9590 en Catalogne. Les départs en retraite et pré-retraite ainsi que les licenciements jouent aussi leur rôle dans cette situation. On compte en effet de nombreuses fusions d’entreprises qui ont dédoublé des postes et obligé à faire des économies. La secrétaire du syndicat Comisiones Obreras, Cristina Faciaben, analyse : « Les licenciements sont des mesures d’économie de la part des entreprises : quand on a trop coupé à la base, il faut commencer à se séparer des cadres supérieurs et des dirigeants ». La réintégration du monde du travail est encore plus difficile pour ce genre de profil car leur formation est certes très importante mais les postes à ce niveau sont de plus en plus rares. Des experts soulignent également l’impact émotionnel important des licenciements de dirigeants d’entreprises qui, pendant des années, ont eu du pouvoir, d’importantes rétributions, un statut social, une reconnaissance publique et qui du jour au lendemain se retrouvent sans rien… Quand la réalité de la crise frappe de plein fouet là où on s’y attendait le moins.

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...