En Espagne, les investisseurs se ruent sur l’immobilier de luxe

 -  -  1142


La demande en propriétés de luxe a grimpé de 80% depuis 2013, attirant fonds d’investissements et autres investisseurs du monde entier 

Le marché de l’immobilier de luxe attire des investisseurs haut-de-gamme, qui n’ont pas besoin de financement et opèrent au comptant. Un tel engouement s’explique par deux facteurs. D’une part, une forte hausse de la demande étrangère pour l’immobilier résidentiel, en particulier sur la côte, aux Baléares ainsi qu’à Madrid et à Barcelone. De l’autre, la volonté des fonds et des institutionnels de tester l’investissement résidentiel plutôt que le traditionnel marché des locaux commerciaux.

De plus, les prix à la vente n’ont pas encore retrouvé les niveaux d’avant-crise, ce qui laisse présager encore de belles opérations pour les années à venir. Le prix moyen de la résidence de luxe approche actuellement les 2 millions d’euros en Espagne, soit 6% de plus qu’en 2013.

Une forte demande des particuliers étrangers

L’agence barcelonaise Arc Properties fêtait la semaine dernière la fin des travaux d’un immeuble complètement rénové dans l’ancien quartier juif de Barcelone, à deux pas de la mairie. Un édifice entièrement pensé pour la clientèle étrangère. « Les acheteurs locaux ne recherchent pas ce type de produit, à la fois luxueux et en plein centre-ville de Barcelone, explique Mark Stücklin, blogueur britannique spécialisé dans l’immobilier en Espagne, les promoteurs se tournent donc vers une clientèle étrangère, principalement pour des résidences secondaires ».  Les appartements de 115 à 126 mètres carrés sont vendus de 630.000 à 1,25 million d’euros.

arc-bcn-m1-main

Si la vente de l’immobilier de luxe se porte bien, le marché de la location n’est pas en reste. Madrid, Barcelone, l’Andalousie et les Baléares sont les zones où la demande sur ce type de segment est la plus forte, et où les loyers peuvent dépasser les 10.000 euros par mois.

La rue Alcalá de Marbella, à Málaga, affiche les loyers les plus chers du pays, avec une moyenne de 39.000 euros par mois pour ses luxueuses demeures. La suivent l’Avenue Tibidabo à Barcelone, avec une moyenne de 18.300 euros mensuels, puis deux rues de Marbella : Sierra Blanca et Guadalmina Baja, à 16.300 euros. La 5e place revient au Camino de los Liebres à Morajela dans la province de Madrid, avec une moyenne de loyers à 15.750 euros par mois.

Newsletter

comments icon Commenté 1 fois
1 commentaires
bookmark icon

One thought on “En Espagne, les investisseurs se ruent sur l’immobilier de luxe

    Écrire un commentaire...