Eroski vend son réseau français à Intermarché

 -  -  1120


L’entreprise de grande distribution a décidé de vendre les points de vente qu’elle possédait en France pour se concentrer sur le marché espagnol et réduire son endettement. Eroski avait entrepris d’investir en France dès 1992. Une opération qui ne s’est jamais révélée économiquement intéressante pour le groupe basque, mais plutôt riche d’enseignement comme le confiait il y a quelques années le président d’Eroski, Constan Dacosta : « sur un marché bénéficiant d’une grande maturité comme le marché français, nous avons davantage de chance de bien connaître le fonctionnement de la grande distribution ». Eroski s’était associée à Carrefour France pour son implantation. Ils ont créé Altis, dont les deux associés détenaient chacun 50% avec une option d’achat pour le groupe basque prévue fin 2011. Eroski a donc profité de cette possibilité pour racheter Altis en début de semaine et le vendre au groupe Intermarché-Les Mousquetaires, pour un prix estimé à 300 millions d’euros. Réduction des coûts Le groupe Eroski a renoncé aux six supermarchés, quatorze hypermarchés et seize stations-services qu’elle possédait dans le sud de la France, entre Bordeaux et Perpignan, sous les marques Continent et Champion. L’entreprise basque applique depuis deux ans une politique de réduction des coûts et de son endettement financier. Fin septembre, elle avait annoncé que les mesures prises dans ce sens donnaient de bons résultats et qu’elle avait pu réduire sa dette bancaire de 750 millions d’euros. Eroski souhaite focaliser son développement sur l’Espagne, où le groupe possède 2250 établissements et emploie plus de 50 000 personnes. Son réseau comprend les enseignes Eroski, Capabro, Eroski viajes, Eroski City, Eroski Center, Forum Sport, Abac et les parfumeries IF. AC

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...