Espagne : 40 millions d’euros d’aide pour les jeunes entrepreneurs de PME

 -  -  38


Le gouvernement souhaite mobiliser un fond de 40 millions d’euros, via le financement d’Enisa. La loi des entrepreneurs donne une seconde chance à ces professionnels autonomes. Baptisé ‘Spain Startup Investment Fund’, ce projet permettra aux entrepreneurs qui ont connu un premier échec de se libérer d’une partie de leurs charges afin de se focaliser sur de nouveaux projets. Le gouvernement souhaite appuyer ces jeunes créateurs, professionnels. Ainsi, l’entreprise publique du Ministère de l’Industrie, Enisa, cofinancera certaines de ces jeunes entreprises via des crédits participatifs. Elle apporte au total un fond de 40 millions d’euros. Cette aide concerne les entrepreneurs qui ont connu des difficultés « dues à la conjoncture actuelle et non à cause d’eux  » déclare Soraya Sáenz de Santamaría, la Vice-présidente du Gouvernement espagnol. Elle souligne que l’Espagne est en train de  » préparer le terrain  » afin de sortir de la crise et que les entrepreneurs ont un rôle « essentiel » dans cette démarche. Elle a aussi rappelé l’importance de se tourner vers les marchés extérieurs, l’importance d’exporter. Cette loi comprend plusieurs mesures phares. Parmi elles, les entrepreneurs concernés pourraient recevoir une aide mensuelle d’environ 641 euros qui correspond au salaire minimum en Espagne. Antonio Tajani, le Vice-président de la Commission Européenne a rappelé que « 40 % des Espagnols préféreraient être entrepreneurs que salariés », en Chine, ils sont 70%. En Europe, il existe plus de 23 millions de PME. Via cette loi, le gouvernement réaffirme son envie d’appuyer les entrepreneurs d’Espagne.

C.d.S

 

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...