Gaëlle Mongreville : « Il a fallu s’adapter au marché espagnol »

 -  -  256


Madrid – Gaëlle Mongreville est arrivée à Madrid en 2011 pour lancer la filiale espagnole de DIMO Gestion, société française développant un logiciel de gestion des frais professionnels pour les entreprises.

C’est une suite d’opportunités qui ont amenées Gaëlle Mongreville à ouvrir le bureau de DIMO Gestion en Espagne. Après des études de gestion et marketing et une expérience au sein d’un grand groupe hôtelier, elle intègre successivement plusieurs entreprises d’informatique avant d’entrer chez DIMO Gestion il y a 7 ans. L’entreprise propose des solutions logicielles de gestion pour les professionnels, et notamment un logiciel de gestion des voyages et notes de frais. Présente en Espagne via un réseau de distributeurs, elle n’y possède toutefois pas de filiale. L’expansion suit son cours, les clients espagnols deviennent de plus en plus nombreux. L’entreprise est sélectionnée sur appel d’offres par Viajes El Corte Inglès, qui recherchait alors une solution logicielle complète pour ses clients professionnels. DIMO Gestion décide donc de s’installer sur le territoire espagnol et c’est Gaëlle Mongreville qui prendra la tête du projet.

Des mentalités et un marché différents

Pour la jeune entrepreneuse, l’installation a supposé une grande adaptation aux différences culturelles : «Même si c’est un pays voisin, les mentalités sont très différentes, le mode de gestion des projets aussi, raconte-t-elle, par exemple on a l’impression que les décideurs que l’on rencontre sont très enthousiastes, convaincus et prêts à s’engager dans une collaboration, mais en réalité c’est surtout leur côté chaleureux, cela biaise un peu le ressenti ». DIMO Gestion adapte également ses produits à la législation et au marché espagnol, se plie aux exigences de ses principaux partenaires pour finalement commencer à s’imposer. « Nous sommes arrivés au bon moment, car les entreprises veulent aujourd’hui avoir un meilleur contrôle de leurs frais, et c’est ce que propose notre solution Notilus, explique Gaëlle Mongreville, c’est aujourd’hui que l’on peut se positionner en Espagne, prendre des parts de marché et être bien implanté en vue d’une reprise prochaine. »

 gme@dimo-gestion.fr

A.C.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...