« Génopole représente un écosystème unique en France »

 -  -  3


L’Agence pour l’Économie en Essonne agit depuis 1992 afin de  favoriser l’accès de tous les essonniens à l’emploi, de développer l’économie et de valoriser les atouts du département, avec le soutien du conseil général. Grâce à la requalification d’une ancienne base aérienne sur 300 ha, le projet de futur Grand Stade de Rugby, le développement du campus Paris-Saclay ou encore l’ouverture à l’international du biocluster Genopole, l’Essonne dispose aujourd’hui de grands projets structurants qui alimenteront son développement économique de demain. Pour plus d’informations : www.essonne-developpement.com (cedrick.soudron@essonne-developpement.com) Genopole s’ouvre à l’international et invente la médecine du futur Genopole, situé à 30 km au sud de Paris, est l’un des premiers clusters européens dédié aux biotechnologies. L’aventure du génome y est née, avec le Téléthon et son laboratoire, le Généthon  à Évry, dans les années 1990-1995. Sa mission est de soutenir la recherche et l’entrepreneuriat pour l’éclosion d’innovations dans les secteurs de la santé, de l’environnement, de l’agronomie et de l’industrie. Genopole a été créé en 1998 avec le soutien du gouvernement français et des collectivités territoriales. Le biocluster ne cesse de se développer et compte aujourd’hui sur 80 entreprises de biotechnologie, 19 laboratoires de recherche publics et 21 plates-formes techniques mutualisées. Un écosystème pour la croissance des start-up Genopole héberge de jeunes sociétés, souvent créées par des chercheurs qui souhaitent développer un résultat scientifique afin de produire un médicament, une instrumentation médicale, une innovation dans les domaines de l’agronomie ou de l’environnement… L’équipe de Genopole Entreprises, constituée de sept chargés d’affaires, a pour mission de les accompagner dans la création, le développement et la consolidation de leurs projets au sein du cluster. L’aide est managériale (stratégie), matérielle (locaux, plates-formes scientifiques) et financière (business development, levée de fonds). Afin de répondre aux besoins de locaux, Genopole dispose d’un parc immobilier allant du bureau (de 20 à 150 m²) adapté aux besoins des jeunes pousses, à des surfaces plus vastes (200 à 1 200 m²) réparties dans ses hôtels d’entreprises convenant aux sociétés plus matures. Thierry Mandon, président de Genopole : « Plus de 2.200 emplois directs sans compter l’hôpital sud-francilien, soit un impact économique de 6.000 emplois indirects. Genopole contribue aujourd’hui à l’attractivité de la région Île-de-France. Il représente un écosystème unique en France réunissant recherche et innovation dans les biotechnologies». Le CRCT, modèle unique en France Genopole ouvrira d’ici peu un Centre de Recherche Clinique et Translationnelle (CRCT) en lien avec le nouvel hôpital sud-francilien, construit face à Genopole. Modèle unique en France, trait d’union entre la paillasse du chercheur et le lit du patient, le CRCT facilitera le passage de la recherche en laboratoire à l’application dans le secteur médical. Réunis au cœur d’une même entité géographique, les chercheurs, les enseignants-chercheurs, les industriels, les médecins et les associations de malades pourront communiquer dans le but d’améliorer toute la chaîne de soins et de la santé. Le CRCT mettra la priorité sur les projets de recherche localement développés dans le domaine des biothérapies (thérapies génique et cellulaire), en particulier sur les maladies génétiques rares avec le soutien de l’AFM-Téléthon et sur les maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et ostéo-articulaires. Pierre Tambourin, directeur général de Genopole « Nous développons à Genopole une nouvelle médecine qui repose sur le profil génétique des patients et qui sera plus efficace et mieux ciblée. Dans un délai très court, les médecins auront à disposition la séquence du génome de leurs patients, lesquels seront répartis en sous-ensembles, selon leur profil, afin de bénéficier du traitement le mieux adapté. Prenons le cas de la cancérologie : nous savons aujourd’hui que la mutation d’un même gène peut provoquer différents cancers. Il ne s’agit donc plus d’aborder la cancérologie par organe, le cancer de l’estomac, du poumon, du sein… mais d’un point de vue génétique. Cela va provoquer un véritable tsunami dans l’hôpital… » Une forte ambition internationale Genopole veut s’étendre et porter le nombre de d’entreprises de 80 à 130 en 2025. À cette fin, Genopole développe une forte ambition internationale et s’est doté d’une équipe chargée de : • prospecter des opportunités d’implantation à l’étranger • établir des partenariats avec des clusters européens et mondiaux • travailler en synergie avec des partenaires institutionnels, BPI (Banque Publique d’Investissement), AFII (Agence Française pour les Investissements Internationaux), Agence Régionale de Développement, Agence pour l’Economie en Essonne … • aider les entreprises génopolitaines à trouver des marchés à l’étranger • prospecter des entreprises étrangères et des spins offs de grands groupes pour les inciter à s’installer à Genopole • participer à des salons internationaux comme Bio, manifestation la plus importante au monde dans le secteur des biotechnologies. Contact:entreprises@genopole.fr logoUK-CMJN-signature

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...