Globalia finalise la vente de presque 49% du groupe en faveur de HNA

 -  -  9


Madrid, 1e oct. (EP) Globalia finalise la vente de 48,84% du capital du groupe touristique entre les mains des actionnaires minoritaires au groupe chinois HNA, a confirmé aujourd’hui son Président, Juan José Hidalgo, qui a assuré qu’il continuerait de contrôler la société. L’homme d’affaires de Salamanque n’est pas disposé à vendre son portefeuille d’actions de Globalia, qui s’élève à 51,58%, mais il a confirmé que les avocats « négocient » avec le reste des actionnaires en vue d’une possible vente. Hidalgo, qui a présenté aujourd’hui le nouveau trajet Madrid-Asunción à Madrid-Barajas, répondait « c’est possible » lorsque la question de savoir si le groupe chinois HNA allait faire son entrée a été posée—qui contrôle 29,5% de NH Hotel Group—dans l’actionnariat du groupe touristique grâce à l’acquisition des actions minoritaires et un plan de gestion en marge de la famille. Unicaja (7%), Banco Popular (9,9%) et Abel Matutes (5,14%), qui acquis sa part au fils d’Hidalgo, outre ses filles et sa femme, figurent parmi eux. « JE NE VAIS CÉDER LA MAJORITÉ » « Je ne vais pas céder la majorité », a-t-il déclaré, pour ajouter qu’il « n’est pas pressé » de conclure l’opération. « À ma mort, tout se poursuivra et je ne crois pas que le Groupe Globalia soit suffisamment organisé, planifié et conçu à très long terme », a-t-il assuré. Hidalgo, qui a omis d’indiquer la valeur totale de Globalia, a reconnu l’avoir conçue et lancée, mais « sans vocation de perpétuité ». À cette fin, il a octroyé un pouvoir à ses avocats, aux effets de négocier « ce qui doive être négocié ». En ce qui concerne la requête de HNA d’exiger deux gouvernements dans la société, l’un dirigé par Hidalgo et l’autre par le groupe chinois, avec la disparition des petits actionnaires, il affirme être d’accord. « Qu’ils conviennent de ce qui doive être convenu et gouvernent de la manière stipulées. Je m’adapterai au mode de gouvernance et que le Groupe continue de fonctionner », a-t-il conclu. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...