Iberia et Renfe lancent un billet commun

 -  -  95635


Madrid, 17 sep. (EP) Renfe et Iberia ont lancé un billet en commun permettant de combiner le trajet en AVE à partir de divers destinations sur le territoire national à un voyage international en avion, ont annoncé les compagnies. Concrètement, le billet partagé reliera tout le réseau international d’Iberia, Iberia Express et Air Nostrum, à savoir, plus de 80 destinations internationales en Europe, Amérique, Afrique et Proche Orient aux villes de Cordoue, Málaga, Séville, Valladolid et Saragosse au moyen des AVE de Renfe. Le nouveau billet pourra être acquis un an à l’avance en un seul processus, sur les pages Internet de Renfe et d’Iberia, outre Serviberia et les agences de voyage. Grâce à cette initiative, les deux compagnies et le Ministère de l’Équipement, dont Renfe dépend, souhaitent promouvoir l’inter modalité entre les divers modes de transport. L’alliance entre Renfe et Iberia, grâce à ce billet commun, combine exclusivement l’AVE à des trajets internationaux en avion. Le billet ne permet pas de combiner les voyages en train Grande Vitesse et en avion au sein du territoire national, où les deux modes de transport se font concurrence en matière de transport de voyageurs, notamment en ce qui concerne certains trajets comme la connexion Madrid-Barcelone. Le profil du voyageur auquel s’adresse ce premier billet commun “train + avion” de Renfe et Iberia est celui des passagers souhaitant voyager à partir de divers points dans le pays, jusqu’à l’aéroport de Madrid-Barajas afin d’y prendre un avion dont la destination soit internationale. Il s’adresse également aux touristes qui arrivent à Madrid en provenance de vols internationaux et souhaitent se diriger vers une autre ville espagnole. Le billet commun ne comprend pas les trajets en AVE à Barcelone, la ville comptant déjà sur un aéroport offrant des trajets internationaux. DÉVELOPPEMENT TECHNIQUE, UN AN D’ESSAIS Renfe et Iberia lancent leur billet commun suite à un programme pilote d’une durée d’un an et une procédure « de développement technologique important » au cours de laquelle la compagnie ferroviaire a obtenu un code d’opérateur IATA permettant de combiner les trajets en train + avion en code partagé. En outre, afin de garantir la connexion entre les deux modes de transport et la connectivité, les gares et l’aéroport de Madrid-Barajas disposeront d’une nouvelle signalisation, comprenant des écrans donnant des informations relatives aux sorties des prochains trains et vols. De même, en cas d’incidents ou retards, le client comptera sur la même protection en vigueur lors de la connexion entre deux vols, et les deux sociétés garantissent un service après-vente indistinct. Le Président d’Iberia, Luis Gallego, incorpore l’alliance avec Renfe à la « stratégie de l’entreprise consistant à faciliter aux clients, de manière constante, un nombre plus élevé d’alternatives afin de voyager et connecter avec le réseau de la compagnie ». Par ailleurs, le président de Renfe, Pablo Vázquez, a souligné « l’important pas en avant » que cet accord représente pour sa politique de captage de nouveaux clients ». Grâce à cette alliance avec Iberia, la compagnie ferroviaire développe l’éventail d’accords dont elle dispose d’ores-et-déjà avec d’autres lignes aériennes, compagnies de transport en autobus et de navigation, afin de combiner le train à d’autres modes de transport. NOUVELLE OFFRE EN ÉPOQUE DE RECORDS De même, l’AVE enregistre un nombre de touristes étrangers qui enchaîne des records continus. À la fin du mois d’août, le nombre de voyageurs dans les trains AVE et Longue Distance a augmenté de 6,4% (24,48 millions), l’année sera sans doute clôturée avec un nouveau maximum historique. L’Espagne a accueilli le chiffre record de 37,9 millions de touristes étrangers au cours des sept premiers mois de l’année, 4,7% de plus qu’au cours de la même période en 2014, d’après Frontur. En majorité, les touristes provenaient du Royaume Uni, de France et d’Allemagne, bien qu’il faille souligner une hausse de 21,3% des voyageurs provenant des États-Unis et de 9,1% de ceux provenant de Suisse. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

95 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...