« ISIC permet de toucher une clientèle 100% étudiante »

 -  -  158


L’Espagne est la première destination européenne pour les étudiants Erasmus. Mais les Erasmus ne représentent bien entendu pas l’ensemble du marché étudiant puisque ceux-ci seraient un peu plus de 2 millions sur la péninsule selon Clément Guillebaud, DG de ISIC Espagne (www.isic.es). Un véritable marché donc pour les sociétés souhaitant cibler un collectif 100% étudiant. _

  1. Qui êtes-vous et quelle est votre activité ?

Bonjour, je suis français, j’ai 35 ans, et cela fait maintenant près de 10 ans que vis en Espagne à Madrid. Après être passé par la filière des métiers du conseil, j’ai décidé de me lancer dans le projet ‘’ISIC’’ en créant la structure Viajoven en 2007, qui a pour objectif de développer la Carte d’Etudiant Internationale à destination des étudiants espagnols. Cette Organisation (ISIC), internationale, est présente dans 125 pays, possède une base de 6 millions d’étudiants (dont 150.000 en Espagne), et nous développons les offres et avantages ici, au niveau national, pour les étudiants qui possèdent la carte ISIC.

  1. Quelles sont les caractéristiques du marché étudiant en Espagne ? Quels sont les centres d’intérêt des étudiants ? Vers quoi dépensent-ils ?

On estime à un peu plus de 2 millions le nombre d’étudiants universitaires en Espagne. Le marché espagnol diffère du français dans le sens où l’Espagne ne possède pas un véritable réseau puissant d’écoles privées très développé, comme c’est le cas par exemple en France. La majorité des étudiants suivent leurs cursus dans des Universités publiques, principalement sur la Communauté de Madrid et la Catalogne (plus de 50% du marché sur ces deux seules régions). C’est donc un marché très polarisé, qui se développe autour de ces 2 centres. Ensuite, on peut dire que les centres d’intérêt des étudiants s’articulent autour de cinq grands thèmes : accès à la culture, logement, transports/voyages, restauration et loisirs. Ils sont également friands d’offres liées à la vie quotidienne (shopping, informatique, téléphonie,…).

  1. Quel est l’intérêt de vendre aux étudiants, via ISIC, pour les entreprises?

ISIC est en quelque sorte une vitrine pour les entreprises partenaires : cela leur permet de toucher, et par la suite de fidéliser, une clientèle 100% étudiante. ISIC est un outil de segmentation : si en tant qu’entreprise je souhaite que les étudiants me connaissent, testent mes services/mes produits, alors ISIC est l’outil adéquat, le ‘spécialiste’, pour réaliser cette captation.

  1. Quels sont vos partenaires les plus importants ? Pourquoi ?

Nous avons des partenaires dans tous les secteurs ou presque. Les plus importants sont : Apple qui propose aux étudiants ISIC des offres spécifiques sur ses produits grand public, Microsoft qui met en avant sa gamme d’outils Office à travers son partenariat avec ISIC, Iberia qui promeut son programme Jeunes (Iberia Joven) ou encore le groupe L’Oréal qui collabore avec ISIC via sa marque The Body Shop. Nous référençons tous les partenaires qui collaborent avec ISIC sur notre site web (www.isic.es) de façon transparente.

  1. Quelles sont les Universités et les Ecoles les plus actives ? Sont-elles publiques ? Privées ?

A l’heure actuelle, les Universités publiques sont les plus réceptives au concept ISIC pour leurs étudiants, par exemple l’ Universidad Carlos III qui a choisi ISIC pour lier notre carte à celle servant pour les activités de tous les étudiants sur leurs différents campus à Madrid. En Catalogne, c’est également le cas de l’Universitat Rovira i Virgili, très active pour promouvoir la mobilité internationale de ses étudiants chaque année. Cela dit, les institutions privées sont également intéressées, c’est le cas par exemple de certains collèges bilingues repartis dans toutes l’Espagne.

  1. Quels types d’accords signez-vous ? Quels sont les engagements et les actions avec vos partenaires académiques ?

Lorsque nous signons un partenariat avec des entités académiques, il s’agit de conventions de collaboration entre l’Université ou l’Ecole concernée et ISIC, pour la fourniture de ses cartes d’étudiant internationales.

Lorsque qu’il s’agit de marques ou d’entreprises, ce sont des contrats de collaboration annuels, pour promouvoir leurs services et/ou leurs produits auprès des étudiants. Bien que nous soyons, et c’est important, une organisation à but non-lucratif, nous avons un besoin de financement : celui-ci intervient via la vente de nos cartes. En revanche, nous assurons la visibilité de nos partenaires de façon totalement gratuite, pour le moment. C’est un parti-pris, et cela fonctionne.

  1. Quels sont les acteurs français à vos côtés ?

Pour le moment, nous travaillons avec quelques enseignes importantes comme la Fnac, ou l’Oréal. Nous avons également un partenariat académique avec l’Alliance Française de Madrid. Nous souhaiterions pouvoir dupliquer ces accords et travailler avec les entreprises françaises présentes en Espagne qui souhaitent toucher les étudiants ici, sur le territoire espagnol.

  1. Visez-vous une stratégie type Groupon ou Ventes Privées pour 2015 ?

Nous pouvons parfois être perçus comme une centrale d’achats. C’est le cas, dans le sens où notre objectif est de mettre en avant les produits/les services de nos partenaires à destination des étudiants. Nous n’avons pas la force de frappe d’un Groupon par exemple, mais nous sommes capables d’alterner offres récurrentes à destination des étudiants, et, parfois, offres exceptionnelles à saisir car ponctuelles. C’est par exemple ce que nous avons déjà mis en place avec le Groupe VIPS.

  1. Quelles sont les différences entre l’Espagne et la France pour ses étudiants ?

Les étudiants espagnols restent plus longtemps que les étudiants français chez leurs parents, certains parfois après 30 ans. Les cycles d’études sont longs, la crise de ces dernières années n’aidant pas. Certains continuent à se former ou recommencent un cycle d’études, dans l’attente. C’est une situation particulière, mais paradoxalement bonne pour les acteurs du secteur de l’Education. Cependant les aides aux étudiants en Espagne sont également moins nombreuses et moins visibles qu’en France.

  1. Quel est le profil de vos membres chez ISIC ?

Parmi nos membres nous avons une majorité de femmes (60%), et l’âge moyen est d’environ 24 ans. On peut dire que les étudiants ISIC sont dans leur grande majorité (à 98%) compris entre 14 et 35 ans : c’est notre cœur de cible, et pour ainsi dire nous en sommes les spécialistes.

  1. Quels sont vos objectifs, dans les grandes lignes pour 2015 ? Quels types de partenariats recherchez-vous ?

En Espagne, notre prévision est de continuer à suivre notre feuille de route et nous développer selon trois axes clairs : établir des partenariats avec des institutions académiques de tout type (public/privé), évaluer les synergies avec des acteurs du secteur bancaire via les programmes ‘Jeunes/Etudiants’ et développer les accords avec les marques partenaires de ISIC.

Même si nous sommes aujourd’hui encore au stade de PME, notre objectif de croissance pour l’année 2015 est ambitieux, et nous souhaitons atteindre 250.000 étudiants à l’horizon 2016 sur l’Espagne.

_

Plus de détails sur www.isic.es | (+34) 91 000 50 50 | contacto@isic.es

_

Philippe Chevassus

 _

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...