La concurrence se profile pour RENFE

 -  -  6


Madrid, 7 nov. (EP) Le Ministère de l’Équipement prévoit d’initier la semaine prochaine la procédure afin de sélectionner la première entreprise privée en concurrence avec Renfe en matière de transport ferroviaire de passagers, d’après les informations de Madame le Ministre,  Ana Pastor. Le Ministère de l’Équipement lancera la procédure avec l’Ordonnance Ministérielle déterminant les conditions que devra respecter le futur premier opérateur privé d’AVE, afin d’être conforme à la procédure d’information publique obligatoire, a annoncé Pastor lors de son intervention au cours d’une journée vouée aux infrastructures, organisée par EY. Une fois que le cahier des charges soit conforme à la démarche d’information publique, le Ministère de l’Équipement espère lancer l’appel d’offres relatif au premier ‘titre d’habilitation’ d’opérateur ferroviaire. L’objectif est que l’opérateur privé titulaire débute ses opérations en 2015, en concurrence avec Renfe et en brisant son monopole. En vertu du processus d’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de passagers conçu par le Gouvernement, la libéralisation de ce secteur sera progressive, de manière à permettre, pendant une durée de sept ans, l’entrée d’un seul concurrent privé et dans un seul couloir, celui de l’AVE en direction du Levant. Le démarrage de l’ouverture de la concurrence du secteur coïncide avec la hausse éminente de passagers enregistrée par le service Grande Vitesse de Renfe depuis la baisse des prix des billets l’année dernière. L’opérateur public prévoit de clore l’exercice avec un maximum historique de 28 millions de passagers. Sept entreprises intéressées au total par l’entrée dans le secteur comptent déjà avec une licence d’opérateur ferroviaire de passagers et du certificat de sécurité correspondant. Il s’agit des sociétés de construction Acciona, ACS et Comsa, les compagnies de transport en bus Alsa et Interbús, le Groupe Planeta, par le biais de VeloiRail et la compagnie andalouse Eco Rail. Les sociétés de bus La Sepulvedana et Avanza possèdent également le titre d’opérateur, mais ne disposent pas encore du certificat de sécurité. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...