La diplomatie économique vend aussi le tourisme

 -  -  155


Le bateau France s’engage de plus en plus dans tous les secteurs d’activité. Après la gastronomie et différents secteurs comme l’aéronautique, l’Ambassade de France appuie les initiatives dans le tourisme, qui devient un véritable pilier économique de la politique française.

Le lancement du train à grande vitesse renforce cette volonté d’investir dans le tourisme en Espagne, chaque année plus de 6 millions d’espagnols visitent la France, un chiffre qui a augmenté de 12% depuis l’année précédente. Paradoxalement selon Atout France Espagne, « le tourime bénécifie à cette évolution car les longues distances ont été réduites au profit des courtes distances. La consommation n’est pas la plus élevée mais les espagnols sont bien renseignés et controlent mieux leur budget. Le rapport qualité prix est bon. Ils vont plus en région en général. Par exemple, les chateaux de la Loire sont de plus en plus visités ». À Disney, selon des sources internes, le trafic venant d’Espagne repart très nettement à la hausse. L’ambassadeur en personne va vendre le tourisme à Gérone. Ce jeudi, l’Ambassade de France et Atout France ont organisé une journée tourisme à Gérone dans le but de faire connaitre l’offre et les villes reliées par cet axe qui vont apporter chaque année 2 millions de voyageurs dans les deux sens. À cette occasion, l’ambassadeur de France en Espagne, Jerôme Bonnafont, s’est réuni avec le maire de Gérone, Carles Puigdemont, ainsi que le Sénateur maire de Nîme, Jean Paul Fournier et Laurence Gasc, Conseillère municipale et Déléguée au tourisme de Carcassonne. Lors de son discours, Jerôme Bonnafont a mis en avant les nouvelles opportunités de cet axe « Gérone est à 2h28 de Toulouse et à 2h16 de Montpellier, ces villes si proches mais aux réalités si lointaines peuvent désormais se découvrir pour un weekend ».

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...