La gastronomie espagnole séduit les touristes internationaux

 -  -  25


Madrid, 24 sep. (EP) 14,8% des 60,6 millions de touristes internationaux ayant visité l’Espagne en 2013, soit environ 9 millions, le firent attirés par la gastronomie nationale, chiffre qui augmentera en 2014. Ainsi l’a affirmé le Président de l’Académie Royale de la Gastronomie, Rafael Ansón, au cours de la présentation de la Fête de la Gastronomie, qui se tiendra à Madrid du 26 septembre au 5 octobre. Pendant son discours, l’entrepreneur a mis en exergue le rôle de la France, non seulement comme responsable de capitaliser le tourisme gastronomique, mais aussi en tant que berceau de la gastronomie et promoteur de « l’art d’en profiter tout en mangeant ». En conséquence, l’édition de cette manifestation culinaire se tiendra pour la première fois en Espagne, afin que nous puissions réfléchir sur « l’art de cuisiner ». Précisément, la gastronomie française a été déclarée Patrimoine Universel de l’Humanité par l’UNESCO. De fait, la gastronomie représente 13,5% des dépenses générées par les touristes étrangers en France. Ce segment produit un volume d’affaires de près de 61,8 milliards d’euros par an, étant en outre la cinquième industrie qui génère le plus d’emplois, avec 794.000 travailleurs. Grâce à la thématique ‘L’amour des gestes et du savoir-faire’, la capitale espagnole rendra un hommage tout particulier à la cuisine française au moyen d’ateliers gastronomiques, cycles cinématographiques à l’Institut Français, une exposition de photographies, un itinéraire gastronomique et la Semaine de la Saveur au Lycée Français. « Pendant une semaine, les madrilènes ne vont pas seulement profiter en mangeant, ils vont également être plus heureux », a-t-il expliqué. PROMOTION CONJOINTE À cette fin, Ansón a souligné l’effort d’harmonisation des offres de chaque pays, dans le but d’atteindre « une influence déterminante » au sein de l’avenir du monde de la gastronomie et de l’alimentation. En outre, aussi bien l’Espagne que la France se situent parmi les pays qui octroient une grande importance à l’art de manger, transformant ce dernier en un véritable art social et non une simple activité vitale, a déclaré l’Ambassadeur de France, Jérôme Bonnafont. Ansón plaide également en faveur d’une promotion conjointe « historique et moderne » de la gastronomie, où l’Italie serait comprise. En conséquence, l’Académie Royale envisage de mettre en œuvre des interventions similaires à l’avenir, en collaboration avec d’autres ambassades. Du 26 au 28 septembre, la France fêtera également sa quatrième édition de la Fête de la Gastronomie. En 2013, 7.650 projets ont été certifiés, desquels 103 ont été menés à bien à l’étranger. Avec plus de 213.000 professionnels mobilisés et environ un million d’assistants, la précédente édition fut « un énorme succès », a affirmé Bonnafont. EUROPA PRES – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...