La location de vacances a généré en Espagne 4,3 milliards ces deux dernières années

 -  -  10


Madrid, 24 nov. (EP) La location de vacances en Espagne a généré une activité de 4,3 milliards d’euros ces deux dernières années, d’après le Deuxième Baromètre de Location de Vacances élaboré par HomeAway et l’Université de Salamanque, à partir d’une enquête menée parmi 15.840 personnes. Au cours de cette période, environ 7 millions de voyageurs d’entre 18 et 65 ans ont loué un logement touristique : 85% (5,9 millions) se sont décantés pour l’hôtel et 15% (1,1 million), par un simple logement. Grâce à l’impact économique généré par les logements touristiques, 3,4 milliards ont été voués aux loisirs et à l’alimentation au cours du séjour. Les dépenses en moyenne par personne en matière de location s’élèvent à 141,3 euros, face aux dépenses en moyenne par personne et par jour à l’hôtel, s’élevant à 432,8 euros. L’étude démontre que les personnes qui louent les deux options sont celles qui voyagent le plus pendant l’année (6,8) par rapport à ceux qui choisissent une seule modalité, hôtel (4,4) ou logement touristique (2,9). Les personnes qui choisissent la location souscrivent un nombre plus élevé de nuits (6,9) et pour plus d’hôtes (4,2), face à ceux qui se logent à l’hôtel, qui y passent trois nuits en moyenne et réservent pour 3,8 clients. L’étude a été réalisée sur un échantillon de 15.840 personnes, d’entre 18 et 65 ans, de nationalité espagnole et, suite à l’analyse de 2.359 sondages, avec une marge d’erreur de +/-2,7%, entre le 21 et le 29 juillet 2015. PROFIL DES LOCATAIRES Les principaux utilisateurs de logements touristiques sont : les familles (46%), les couples (30%) et les groupes d’amis (21%). En revanche, les couples (52%), les familles (33%) et les groupes d’amis (8%) prédominent dans les hôtels. Le responsable des relations publiques du Groupe HomeAway en Espagne, Joseba Cortázar, a expliqué au cours de la présentation du rapport que la motivation du séjour des trois collectifs, aussi bien de ceux qui choisissent les deux options que de ceux qui n’en sélectionnent qu’une, est « de se reposer, d’échapper à la routine et au stress ». Les trois facteurs principaux au moment de choisir une modalité de logement de vacances sont le prix, l’emplacement et l’environnement. 68% des utilisateurs qui se logent exclusivement à l’hôtel réservent ce dernier par Internet. Dans une moindre mesure, 63% des voyageurs qui combinent hôtel et logement réservent par Internet et 57%, exclusivement afin de réserver un logement touristique. LES UTILISATEURS TROUVENT CE QU’ILS CHERCHENT Plus d’un tiers des utilisateurs qui se s’est logé aussi bien dans un logement qu’à l’hôtel publie un commentaire sur Internet. Les commentaires négatifs sur ces logements ne dépassent pas 2,3% et, dans le cas des hôtels, 3,9%. L’étude démontre également que, dans l’éventualité où il n’y aurait pas de logements disponibles à l’endroit souhaité, 43% des utilisateurs changent de lieu, tandis que 24% cherchent un autre type de logement, en demeurant fidèles à la destination. Les utilisateurs trouvent ce qu’ils cherchent quel que soit le type de logement qu’ils choisissent, a indiqué le professeur de ‘marketing’ de l’Université de Salamanque, Pablo Antonio Muñoz. Le Baromètre démontre également que la location de logements et les hôtels disposent d’un niveau peu élevé en matière conflictuelle. 97% des utilisateurs de logements n’a pas eu de problèmes avec les voisins, face à 96,8% des utilisateurs qui n’ont pas eu de problèmes de cohabitation dans les hôtels. Cortázar a expliqué que les utilisateurs de logements touristiques se sentent dans une plus grande mesure comme voisins de la destination au lieu de touristes, tout comme ceux qui se logent à l’hôtel. LÉGIFÉRER DE MANIÈRE ÉGALITAIRE Par ailleurs, Cortázar a fait part de son opinion quant à la problématique issue de la législation s’appliquant aux différents types de contrats de location en période de vacances. Il pense qu’il est nécessaire de réglementer l’offre de logements touristiques et que des prérequis homogènes doivent être respectés par tout le secteur. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...