La modernisation de l’infrastructure portuaire chilienne s’élève à 1 800 millions de dollars

 -  -  10


Le programme de modernisation de l’infrastructure portuaire du Chili, annoncé lundi 8 juillet par le président Sebastián Piñera, s’élèvera à 1 800 millions de dollars. Selon le ministre chilien des Transports et de Télécommunications, Pierre Paul Errázuriz, le plan sera réalisé au moyen de la concession de huit des dix ports opérés par l’Etat. Initiée en 2011, la modernisation de l’infrastructure portuaire chilienne a commencé avec l’adjudication de concessions aux ports de Coquimbo, de Saint-Antoine et de Talcahuano pour un investissement de 544 millions de dollars. Concernant le terminal 2 du Port de Valparaiso, l’investissement de 507 millions de dollars réalisé cette année est perçu comme « le plus important réalisé dans son histoire », selon Piñera. D’autant plus qu’il a permis d’augmenter l’actuelle capacité de 11 millions de tonnes, à plus de 22 millions de tonnes par an. D’ici les prochains mois, il est prévu que soit lancé un processus l’appel d’offres pour les ports d’Iquique, Antofagasta, Port Montt et Chacabuco. 96 % du commerce extérieur chilien se réalise à travers les ports qui permettent l’exportation du cuivre, de produits miniers, de fruits, de bois et de papier. Le plan d’investissements permettra d’augmenter la capacité de transfert de charge du Chili d’environ 40 millions de tonnes, l’activité ayant atteint les 158 millions de tonnes en 2012.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...