L’aéroport de Séoul atteindra 100 millions de passagers grâce à la technologie espagnole

 -  -  105898


Indra, entreprise espagnole consultante et fournisseuse mondiale de technologie, est une partenaire clé et la principale fournisseuse de systèmes de trafic aérien de l’Incheon International Airport Corp (IIAC), gestionnaire d’aéroport qui, en ce moment, envisage un plan d’expansion ambitieux, dont l’objectif est de transformer la capitale de la Corée du Sud en un des principaux hubs d’opérations aériennes en Asie de l’Est et l’aéroport de Seoul Incheon comme l’un des plus importants au monde. La technologie espagnole jouera un rôle-clé en doublant le trafic de passagers, au cours de la prochaine décennie, de 50 à 100 millions d’usagers.

La technologie d’Indra, qui travaille avec le gestionnaire aéroportuaire depuis 2013, gère tous les vols qui atterrissent ou décollent des aéroports de Séoul, l’une des villes avec le trafic aérien le plus important d’Asie. La compagnie a rénové le centre de contrôle d’approche, équipé les tours de ses deux aéroports internationaux et renforcé la surveillance-radar. Cette étape importante fait partie du travail que l’IIAC a engagé avec la société espagnole dans le cadre de l’expansion qu’il a lancée.

Indra souligne que ces systèmes permettront aux contrôleurs de faire face à des augmentations de trafic à deux chiffres chaque année. L’aéroport d’Incheon passera de trois pistes actuelles à quatre, d’ici 2020. La technologie de pointe d’Indra « permettra au prestataire de services de navigation d’offrir aux compagnies aériennes les plus hauts niveaux de sécurité et d’efficacité, renforçant ainsi son attractivité en tant que centre d’opérations aériennes dans la région.»

Dans le cadre du projet de l’IIAC pour renforcer ses capacités, Indra vient de terminer la modernisation du centre de contrôle d’approche qui dessert les deux aéroports civils de la ville – les aéroports internationaux d’Incheon et Gimpo – et la base aérienne de l’aéroport de Séoul. L’entreprise l’a équipé de systèmes d’automatisation et de sauvegarde à la pointe de la technologie capables d’assurer des opérations en cas d’urgence dans le centre principal.

Indra a également implanté ses systèmes dans les tours de contrôle de l’aéroport d’Incheon et dans la tour de l’aéroport de Gimpo. Pour accélérer le travail, l’entreprise  a introduit l’utilisation de fiches électroniques, qui se substituent à celles en papier, sur lesquelles les contrôleurs notent les données des vols, et a mis en place un nouveau système de gestion de l’atterrissage et du décollage (AMAN/DMAN) qui organise de façon efficace les mouvements sur la piste.

L’aéroport d’Incheon a gagné le prix World’s Best Airport Award (Prix du meilleur aéroport du monde) pendant douze années consécutives, établissant un record et avec un score de 4,99 sur 5 lors de la dernière édition. Le prix décerné par Airports Council International (ACI) reconnaît également l’aéroport d’Incheon comme le meilleur aéroport d’Asie-Pacifique et le meilleur grand aéroport de la région Asie-Pacifique.

Indra est l’une des entreprises qui dirigent la modernisation de la gestion du trafic aérien dans la région Asie-Pacifique, la région du monde où le trafic augmente le plus rapidement. 60 % de l’espace aérien chinois est contrôlé par des radars de la société espagnole et dispose d’une présence technologique importante à Xian et Chengdu, Hong Kong et Pékin, ainsi que dans une vingtaine d’aéroports nationaux dans l’ensemble du géant asiatique ; et dans d’autres pays tels que la Mongolie, la Thaïlande, le Vietnam ou l’Indonésie avec des projets importants.

Source : www.hosteltur.com

Newsletter

105 recommandation(s)
bookmark icon