Lanzarote veut aussi séduire les méga-yachts

 -  -  8


Après Ibiza et Valence, c’est au tour de Lanzarote de vouloir profiter du trafic de méga-yachts qui traversent l’Atlantique chaque année. Ils seraient plus de 400, une véritable industrie nautique. À cette fin, le port va effectuer plus de 8 millions d’euros de travaux et se doter d’un centre commercial pour ce genre de voyageurs… La marina : Elle disposera de 360 amarrages au port et 72 places de marine sèche. Elle prêtera service tant aux petites embarcations (jusqu’à 4 mètres) qu’aux super yachts de 60 mètres de longueur. Une marina où tous pourront être accueillis et seront les bienvenus, qu’ils soient résidents ou personnes de passage. Il s’agira d’une marina offrant un vaste éventail de services dont l’avantage résidera dans le fait que le client ne règlera que les services sollicités, ce qui contribuera à faire d’elle, d’une part, une marina économique pour ceux qui n’ont pas besoin de services importants et, d’autre part, une marina à la hauteur des attentes des clients les plus exigeants. Une marina ouverte à tous les amateurs des sports nautiques. Zone commerciale et de loisirs Le projet disposera d’une importante zone de loisirs et de restauration, incorporant des références aux dernières tendances au sein du secteur, inédites jusqu’à présent à Lanzarote, avec plus de 4.000m2 de terrasses ayant vue sur la marina et le Charco (lagune d’eau de mer) de San Ginés en toile de fond. De même, elle disposera d’un centre sportif de premier niveau avec 2.000m2 de surface construite, une piscine de 25 mètres et plus de 1.000m2 de terrasse à l’air libre, avec une capacité pour 2.000 abonnés. Elle disposera également d’une zone commerciale conçue, d’une part, afin de répondre à la forte demande de l’environnement et, d’autre part, afin de servir de porte d’entrée aux presque 300.00 croisiéristes attendus au port tous les ans. Cale de halage : La cale de halage sera l’un des points forts de ce projet, d’une part, elle garantira le service de halage de toute la flotte locale d’embarcations, actuellement en pleine croissance, spécialement la flotte de pêche côtière et en haute mer de la Confrérie de San Ginés et, d’autre part, toute une industrie neuve vouée au rééquipement des embarcations de grande longueur, les dénommés super yachts, une industrie nouvelle aux Canaries qui, avec ses plus de 16.000m2 d’esplanade, son entrepôt de peinture de 60 mètres et une machine de 820 tonnes servant à hisser les embarcations, se situe entre les trois premières infrastructures de ce type dans le pays. À propos de Calero Marinas :  il s’agit de l’opérateur de référence en matière de gestion de ports de plaisance aux Îles Canaries, fort de plus de trente ans d’expérience dans le secteur, possédant à son actif trois marinas, d’eux d’entre elles à Lanzarote (Puerto Calero et Marina Lanzarote), une à La Palma (Marina La Palma) et un quatrième projet : Marina Jandía, à Fuerteventura, dont les travaux débuteront une fois que ceux de Marina Lanzarote soient achevés. Il gère au total plus de 1.180 amarrages, 16.000 m2 de surface de cale de halage et plus de 23.000 m2 de locaux commerciaux.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...