Las Médulas, vestiges spectaculaires des mines d’or en Espagne

 -  -  235


Un paysage de carte postale, hors du temps, époustouflant. Au nord-ouest de l’Espagne, dans la province de León (communauté de Castilla y León), on se croirait tout à coup au beau milieu d’un décor de western. Des pitons rougeâtres parsemés de verdures et de châtaigniers à perte de vue offrent un cadre à couper le souffle. Ici même, il y a plus de 2 000 ans, on commençait à extraire des tonnes d’or. En effet, loin d’être une curiosité naturelle, ce paysage fut entièrement façonné par les Romains à la recherche de richesses minières. Las Médulas, vestiges spectaculaires d’une gigantesque mine d’or à ciel ouvert, fut sans doute la plus grande de tout l’Empire. Exploitée pendant plus de deux siècles et demi, ces sentiers fantastiques se visitent aujourd’hui à pied, à vélo, à cheval, à travers des montages de sables rouges, un grand lac, des cavernes, où subsistent encore des marques de travail antiques, des empreintes de pioches.

Pendant l’Antiquité, l’Espagne était réputée pour les richesses qu’elle abritait. Selon l’encyclopédiste Pline l’Ancien, serviteur dévoué de l’Empire né en 23 avant J.C, près de 20 000 livres d’or, soit 6,5 tonnes d’or auraient pu être extraites à Las Médulas, chaque année. La légende raconte même que plus de 60 000 ouvriers auraient été employés à cet ouvrage.

Ces traces spectaculaires de l’Empire romain ont été classées au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, en 1997. Pour cause, selon l’organisation, le site remplirait quatre critères « officiels » pour en faire partie, au premier rang desquels : « représenter un chef-d’oeuvre du génie créateur humain ». A couper le souffle.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...