Le centre commercial M-40 racheté par un groupe vénézuélien

 -  -  2101


Le centre de Leganés, près de Madrid, était fermé et en cours de liquidation depuis plus de deux ans. Il sera rémové et transformé en outlet. Le centre commercial M-40 était un symbole de la folie des grandeurs espagnole. Installé en 2004 dans le quartier de la Fortuna à Léganés, ce méga-complexe qui avait coûté 68 millions d’euros s’ajoutait aux déjà trop nombreux centres commerciaux de la zone . L’arrivée brutale de la crise l’a touché de plein fouet, les boutiques tirant le rideau une à une. Après une lente agonie, c’est le centre commercial qui avait finalement fermé en septembre 2010 sur ordre du liquidateur judiciaire. Il avait déjà accumulé une dette de 31,8 millions d’euros. Ce mois-ci, le groupe Sambil, géant de la construction et de l’exploitation de centres commerciaux en Amérique Latine, s’est finalement porté acquéreur du complexe pour 17 millions d’euros. Il a déjà annoncé qu’il serait reconverti en centre commercial à petits prix. Un centre low cost ouvert tous les jours de l’année Avant sa réouverture prévue à la fin de l’année 2013, le M-40 devra subir quelques aménagements et rénovations. La surface du supermarché se verra réduite afin de pouvoir installer environ 200 boutiques. La façade sera également rénovée et le complexe repabtisé « Sambil Madrid ». Son ambition : devenir le plus grand outlet de vêtements de Madrid. Il sera « plus attractif, plus exotique, et plus grand que ceux existant déjà dans la capitale, assurait Roberto Cohen, directeur du groupe Sambil lors de la présentation du projet, nous allons en plus amener trois grandes marques du secteur, il sera sans aucun doute très différent de tous les centres commerciaux de la Communauté Autonome de Madrid. ». Les entrepreneurs vénézuéliens ont expliqué avoir choisi de racheter le centre pour sa facilité d’accès par la route et le métro, pour son aspect esthétique, ses dimensions mais aussi pour la nouvelle législation sur la libéralisation des horaires commerciaux en vigueur à Madrid : « nous ouvrirons le dimanche et les jours fériés, comme au Vénézuela, expliquent-ils, même le jour de Noël, le centre sera ouvert jusqu’à 23h ». Le gouvernement autonome de Madrid s’est quant à lui félicité de cette acquisition, affirmant que les investisseurs étrangers continuaient de s’intéresser à la capitale espagnole grâce aux politiques récemment mises en place.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...