Le consortium espagnol en lice pour le contrat de l’AVE brésilien renforce son plan d’action

 -  -  349


Suite à la catastrophe de Saint Jacques de Compostelle, l’image des services ferroviaires espagnols accuse un coup dur, une remise en question sans précédent qui appelle à une refonte des systèmes de sécurité. C’est dans ce contexte fragile que le consortium en lice pour le contrat brésilien de 13 milliards d’euros de construction et exploitation de la première ligne latino américaine d’AVE s’apprête à remettre sa proposition. Composé de trois agences publiques (Renfe, Adif et Ineco) et de huit compagnies privées (ACS, Talgo, Indra, Elecnor, Abengoa, Thales, Bombardier y Dimetronic) le groupement travaille à peaufiner son offre avec l’espoir de remporter le contrat, dans la continuité du succès rencontré en Arabie Saoudite, avec le contrat pour l’AVE La Mecque – Médine. Le contrat porte sur la construction (y compris les infrastructures de base avec lignes électriques, signalisation, télécommunications etc) d’une ligne de 511 km de long reliant Rio de Janeiro, Sao Paulo et Campinas, puis l’exploitation de la ligne sur une période de 40 ans.

Newsletter

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...