Le ‘handling’ représente 830 millions d’euros par an en Espagne

 -  -  4108


Madrid, 17 nov. (EP) Seulement en Espagne, les services terrestres représentent 830 millions d’euros par an, dont 540 millions correspondent aux services de rampe, une activité répartie entre  Iberia, Swissport, Acciona, Groundforce (Globalia), Atlántica, Clece, Lesma-Ryanair, EAT et Menzies. Lundi, le délai pour la réception des offres aux licences de ‘handling’ de rampe dans les cinq grands aéroports prend fin (Madrid-Barajas, Barcelone-El Prat, Alicante, Málaga-Costa del Sol et Palma de Majorque) ainsi que celui du reste des 16 aéroports qui représente plus d’un million de passagers par an, deuxième phase du concours. L’entité mettra en concours 51 licences de ‘handling’ de rampe dans 43 aéroports et deux héliports pour une durée de sept ans lors d’un appel d’offres divisé en deux phases (les 22 aéroports les plus petits divisés en trois lots et, dans une deuxième phase, ceux qui dépassent le million de voyageurs), qui prendront fin au même moment, d’après les prévisions au printemps 2015. IBERIA, PREMIER OPÉRATEUR Iberia est actuellement leader sur le marché en tant qu’opérateur de ‘handling’, et  est présente dans 41 aéroports, auxquels il est nécessaire d’ajouter deux aéroports internationaux. À cette fin, l’accord signé avec son personnel terrestre est vital. Outre les services de rampe à disposition des tiers, la compagnie dirigée par Luis Gallego prête des services de supervision terrestre et des passagers, avec un personnel composé de 7.500 personnes au total et un parc automobile de 8.000 véhicules. En 2013, elle a assisté plus de 310.000 avions et près de 73 millions de passagers. Parmi les aéroports où Iberia ne prête pas de services de ‘handling’ aux tiers figurent l’aéroport de Barcelone-El Prat (exploité par Groundforce, propriété de Globalia), Almería, Murcie, Jerez, Fuerteventura et Lanzarote. Cependant, la compagnie aérienne est présente avec d’autres services au Prat, en GTE avec Globalia, et à Lanzarote et Fuerteventura, en GTE avec Clece. La diversité des services, la fluctuation du trafic et les changements de panorama rendent difficile d’attribuer un pourcentage à la cote de marché réelle contrôlée par Iberia, étant donné qu’elle possède des licences dans des aéroports touchés par la chute du trafic aérien. Iberia a récemment acquis de nouveaux équipements pour ses services d’assistance terrestre, évalués à prix de marché à 2,5 millions d’euros, dans le but de rénover sa dotation et se préparer pour les concours de ‘handling’ dans les aéroports espagnols. « Nous parions sur notre activité de ‘handling’. Nous espérons renouveler les licences dans le plus grand nombre possible d’aéroports et, à cette fin, nous avons travaillé sur les meilleures offres en matière de prix, qualité et garanties », a défendu le Président d’Iberia, Luis Gallego, lors d’un communiqué. GLOBALIA, ENTRE 20% et 25% En ce qui concerne Globalia, elle opte au ‘handling’ de 39 aéroports espagnols grâce à sa marque Groundforce. Actuellement, il s’agit du deuxième opérateur du secteur en Espagne présent dans 20 aéroports. Dans le réseau d’Aena, elle prête service aux tiers à Barcelone-El Prat, Bilbao, Séville, Tenerife Nord, Tenerife Sud et Las Palmas de Gran Canaria. Groundforce prête service à près de 300 compagnies aériennes, avec un volume annuel de 300.000 opérations. En outre, elle compte sur un réseau de terminaux de charge des plus importants d’Espagne, avec une présence dans 14 aéroports nationaux. Le groupe touristique présidé par Juan José Hidalgo sera en concurrence pour les trois lots en tant qu’opérateur de services de ‘handling’ de rampe, où la compagnie détient entre 20% et 25% du total, pourcentage devant tenir compte de la fluctuation des trafics aéroportuaires et des services prêtés aux compagnies aériennes de son alliance SkyTeam. « Nous sommes décidés à accroître notre cote de marché dans le secteur », a assuré la Directrice Générale de Globalia Handling, Carmen López Pintor. L’expérience en matière de ‘handling’ de Globalia date de 1986, lorsqu’elle commença à prêter ces services à Air Europa. En 1994, le service se libéralisant, elle créa sa propre division tiers. SWISSPORT SOUHAITE ACCROÎTRE SA COTE Swissport possède une licence de rampe dans neuf aéroports –Madrid-Barajas, Málaga, Jerez, Almería, Barcelone-El Prat, Valence, Alicante, Fuerteventura et Lanzarote–, plus douze autres aéroports espagnols, parmi eux Bilbao, Tenerife Sud et Las Palmas, où elle prête ses services suite à l’acquisition de la société Servisair au mois de décembre 2013. Des sources du groupe de services aéroportuaires ont confirmé à Europa Press que son intention en se présentant à ces appels d’offres est d’accroître sa cote de marché en Espagne. Sa cote totale de marché est à l’heure actuelle de 18%. En 2013, elle a prêté service à 200 compagnies parmi lesquelles figure la plupart des ‘low cost’, avec un personnel de 3.000 employés. MENZIES ASPIRE À ÊTRE ENTRE LES TROIS PREMIERS En ce qui la concerne, l’écossaise Menzies Aviation, deuxième fournisseur mondial de ‘handling’ derrière Swissport, ‘enchérira’ pour les trois lots, dans le but  que son activité en Espagne représente 9% du total de ses recettes et de se situer parmi les trois opérateurs principaux de services aux tiers en Espagne. Son pari sur l’Espagne impliquera la gestion des services de rampe dans au moins un des trois lots divisés entre les 22 aéroports les plus petits –huit par groupe—avec un volume d’environ 3 millions de passagers dans l’ensemble par lot, les premiers à être soumis à l’appel d’offres. Grâce à sa filiale, Menzies Aviation Ibérica gère actuellement ces services à  Alicante, Murcie, Almería et Jerez, ainsi que le terminal corporatif d’El Prat. Il est également nécessaire de rajouter ses services non restreints (terre et passagers) dans  les aéroports d’Oviedo, Saint Jacques de Compostelle, Barcelone, Palma, Ibiza, Séville, Málaga, Tenerife et Alicante. « Nous sommes convaincus que notre offre s’ajuste au prérequis d’Aena et aux attentes des compagnies aériennes », a assuré le plus haut dirigeant de Menzies Aviation Ibérica et Vice-président du Sud de l’Europe, Juanlo Vidal. En 2013, Menzies Aviation Ibérica, qui emploie 900 personnes, factura 28,5 millions d’euros. Finalement, Acciona Airport Services, qui enchérira également, exploite des services aéroportuaires à Ibiza, Palma de Majorque, Minorque et Las Palmas. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...