Le secteur hôtelier ne connait pas la crise

 -  -  246


Le superbe Pullman de Barcelone fait partie de ces hôtels qui ne connaissent pas la crise.
  Les hôtels espagnols bénéficient de la bonne santé du tourisme national, avec une augmentation de 8,4% du nombre de nuitées par rapport à l’année dernière.   Avec 32,3 millions de nuitées en septembre, les hôtels espagnols continuent sur leur lancée, avec une très nette augmentation des séjours des touristes étrangers (+12,4% par rapport à 2010) mais aussi une légère hausse des séjours de touristes espagnols (+1,6%). Le séjour moyen est composé de 3,6 nuitées (+2%), avec une facturation de 70,2€ (+1,7€), et le taux d’occupation a atteint 61,8% (+5,9%). A noter que les hôtels espagnols profitent de cette croissance depuis le début de l’année et continuent d’augmenter leurs prix (+2,3% en moyenne par rapport à septembre 2010). Les augmentations tarifaires les plus notables ont été remarquées, sans surprise, dans les destinations les plus touristiques: +3,8% en Catalogne, +3,5 aux Canaries et 2,8% aux îles Baléares; et davantage dans les hôtels haut-de-gamme.   L’été de tous les records   Le secteur hôtelier a bénéficié des effets d’une saison touristique exceptionnelle. L’Espagne a connu cette année l’un de ses meilleurs étés, avec 20,9 millions de touristes pendant la période, un chiffre seulement dépassé en 2006 et 2007, deux années particulièrement prospères. Pendant les neuf premiers mois de l’année, le pays a accueilli 45,8 millions de visiteurs, soit 8% de plus que sur la même période en 2010. Le secteur touristique est l’un de premiers à retrouver une dynamique de croissance en Espagne, après un très fort ralentissement en 2009. Suite à la publication des derniers chiffres officiels, le ministre de l’Industrie, du Tourisme et du Commerce Miguel Sebastián a assuré que le tourisme devrait bientôt représenter, à nouveau, “autour de 12% du PIB espagnol ».   AC

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...