Le secteur touristique attire 34,5% des revenus du commerce électronique en Espagne

 -  -  228


Madrid, 13 mar. (EP) Le secteur touristique, à savoir les agences de voyage, le transport aérien, le transport terrestre de voyageurs, les hôtels et logements similaires, ont attiré 34,5% de la facturation du commerce électronique en Espagne au deuxième trimestre 2014 (1.343 milliards d’euros), d’après un rapport élaboré par la Commission Nationale des Marchés pour la Concurrence (CNMC). Concrètement, les agences de voyage et les opérateurs ont généré un volume d’affaires de 257,5 millions euros en Espagne, 144,3 millions pour et hors d’Espagne et de 230,12 millions d’euros hors et pour l’Espagne au cours du deuxième semestre 2014. Par ailleurs, les hôtels et logements similaires ont généré un volume d’affaires de 20,4 millions en Espagne, de  38 millions pour et hors d’Espagne et de 38,3 millions hors et pour l’Espagne. Le transport terrestre de voyageurs a généré un volume d’affaires de 145,8 millions en Espagne, de 14,9 millions pour et hors d’Espagne et de 13,29 millions hors et pour l’Espagne au cours de la période analysée. Le transport aérien a généré un volume d’affaires de 147,4 millions d’euros en Espagne, de 96,7 millions d’euros pour et hors d’Espagne et de 157,9 millions hors et pour l’Espagne. UNE CROISSANCE DE 22% DANS L’ENSEMBLE Le rapport, qui analyse le commerce électronique en Espagne par le biais d’entités de moyens de paiement, a signalé que celui-ci s’accroît de 22% (3.893 milliards d’euros). De manière générale, le nombre d’achats a augmenté de 24,1% (56,6 millions de transactions réalisées). Les achats en Espagne sur des sites espagnols ‘online’ représentent 42,3% de la totalité des revenus du commerce électronique. 40,8% de la facturation totale correspond à des achats réalisés en Espagne sur des sites ‘online’ à l’étranger. Le transport aérien (9,9% des revenus), les agences de voyage (9%) et les vêtements (6,5%) sont à souligner dans ce segment. Dans l’ensemble, au cours de la période analysée, les dix domaines d’activité dont les revenus ont été les plus élevés sont : les agences de voyage et les opérateurs touristiques (16,2%), le transport aérien (10,3%), le marketing direct (5,3%), les vêtements (4,6%), le transport terrestre de voyageurs (4,5%), les spectacles artistiques, sportifs et récréatifs (3,1%), autres commerces spécialisés en alimentation (2,7%), jeux de hasard et paris (2,7%), publicité (2,6%) et, enfin, l’administration publique, les impôts et la sécurité sociale (2,5%). LE SECTEUR LE PLUS AVANTAGÉ EN MATIÈRE D’ACHATS À L’EXTÉRIEUR De même, le secteur touristique représente 57,8% des revenus en matière d’achats réalisés à l’extérieur sur des sites ‘online’ espagnols (379,9 millions d’euros au total). De manière générale, les transactions provenant d’autres pays s’élèvent à 658,4 millions d’euros, soit presque 17% de la totalité. Par régions, l’Union Européenne est la région géographique concentrant le nombre le plus élevé d’achats, 482,8 millions d’euros dans notre pays au moyen du commerce électronique, soit 73,3% de la totalité. La région C.E.M.E.A. la suit en deuxième position, avec des dépenses de 55,6 millions d’euros (8,5%). Celles provenant d’Amérique Latine s’élèvent à 44,7 millions d’euros (6,8% de la totalité), tandis que la génération de revenus pour le commerce électronique aux États-Unis est de 34,3 millions (5,2% de la totalité). Finalement, les dépenses réalisées à l’extérieur par voie électronique dans la région Asie-Pacifique et le reste représentent 41 millions d’euros (29,5 et 11,5 millions d’euros, respectivement). EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...