Le tourisme d’expériences digitales : la nouvelle frontière

 -  -  35491


Les expériences digitales que le touriste pourra expérimenter sur son lieu de vacances sont la nouvelle frontière pour l’industrie touristique. Il s’agit d’un territoire encore inexploré, où la technologie et les contenus (surtout culturels) doivent aller de pair. Mais, en même temps, ce nouvel horizon offre d’importantes opportunités commerciales, en particulier pour augmenter le niveau de satisfaction des visiteurs  et les taux de recommandation. Ce point a été souligné par les experts qui ont participé au salon TurisTIC 2018, organisé par Eurecat.

Notamment, le fait que les expériences digitales « sont en train de transformer la façon dont le public interagi avec la culture, et provoquent de nouvelles formes de consommation et de participation », selon les propos de la directrice du Gaudí Exhibition Center, Mireia Massagué.

Dans ce centre d’exposition, situé à Barcelone et dédié à Antoni Gaudí, ont été développées différentes applications (jeux sur mobiles, réalité virtuelle pour « voyager dans le passé », etc.) afin que les visiteurs puissent mieux comprendre la figure de l’architecte et son œuvre, grâce à une perspective plus complète et divertissante à la fois.

Un chemin compliqué, pour l’instant

Cependant, reconnaît Mireia Massagué, « depuis que nous avons ouvert le musée, il y a deux ans et demi, nous avons aussi commis quelques erreurs. Nous sommes à la préhistoire des nouvelles technologies, donc il faut être très bien conseillé. »

En tout cas, a-t-elle ajouté, « dans le secteur culturel, nous avons beaucoup de contenus que nous n’utilisions pas. La technologie est donc une opportunité pour attirer des visiteurs, stimuler les organisations culturelles et développer le potentiel créatif. Les entreprises technologiques n’ont pas de contenu, nous l’avons, nous devons donc continuer à collaborer dans les deux mondes. »

Un système qui apprend du visiteur

Au salon TurisTIC a aussi été présenté un projet d’intelligence artificielle appliquée à la personnalisation du voyage, et qui s’applique aux destinations du sud de la Catalogne, spécifiquement sur la Costa Dorada et dans les régions de l’Èbre.

Selon les explications de Joan Borràs, responsable technologique du Parc scientifique et technologique du tourisme et de loisirs de Catalogne, cette entité est en phase d’intégration avec Eurecat, et ce projet « offre un système qui apprend du comportement des touristes pour offrir de meilleures recommandations et organiser un plan de voyage qui tienne compte de ses préférences et d’autres variables comme le facteur du temps, l’époque de l’année ou la météo. »

D’après Borràs, cette application offre « une meilleure expérience aux visiteurs » et permet, pour les destinations et les entreprises touristiques, de « connaitre le comportement des touristes, pour créer des campagnes et des évènements plus personnalisés ».

Voyages dans le passé

Le tourisme d’expérience digital est aussi arrivé dans des destinations comme Tarragone, Carthagène ou Mérida, grâce à des applications qui permettent de « voyager dans le passé » et voir (à travers des dispositifs sur mobiles) comment étaient, il y a des centaines d’années, les rues, les places et les monuments de ces villes.

« Notre technologie tire parti de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et les supercalculateurs que nous avons tous dans nos poches aujourd’hui, pour faire un tour dans le passé », explique un responsable de l’entreprise espagnole Imageen, qui a développé ce type d’applications.

Source : hosteltur.com

Newsletter

35 recommandation(s)
bookmark icon