Le tourisme espagnol en plein boom

 -  -  245


Le tourisme pourrait bien sauver l’Espagne ou du moins contribuer à faire sortir le pays de la crise. C’est en effet un véritable boom que connaît actuellement le secteur. Explications Le PIB du tourisme a progressé en Espagne de 0,6 % en 2013 et les prévisions sont de 1,8% pour 2014, selon les derniers chiffres d’Exceltur, une organisation qui regroupe une trentaine de grandes entreprises du tourisme. L’Espagne récupère donc l’un de ses piliers puisque le tourisme représente aujourd’hui près de 11% du PIB et a apporté plus de 2,7 milliards d’euros au pays en 2 ans. Le secteur touristique en Espagne préfigure généralement le reste de l’économie nationale. On peut donc penser qu’il s’agit d’un nouvel indicateur positif pour la reprise.  » La contribution du tourisme est essentiel pour renforcer le processus de reprise économique » a déclaré mi-janvier lors d’une conférence de presse, José Luis Zoreda , vice-président de Exceltur, actuellement le tourisme est le secteur qui génère le plus d’emploi dans le pays« . Le secteur revendique 22 400 nouvelles affiliations à la sécurité sociale en 2013, soit une hausse de près de 1,8%. Retombées des printemps arabes Géo-politiquement l’Espagne profite de l’instabilité des pays ayant connu les Printemps Arabes, l’Egypte en tête. Ces destinations méditerranéennes sont désormais des rivaux de moindre importance pour la péninsule ibérique. Dans l’attente des données officielles, le nombre de visiteurs étrangers aurait atteint, selon les estimations, un nouveau record de plus de 60 millions cette année. Une vague de touristes internationaux qui compense la chute de l’activité touristique intérieure. La demande touristique nationale qui avait touché le fond semble montrer des signes de reprise mais est encore loin de retrouver les niveaux antérieurs après deux ans d’interruption. Le secteur se montre toutefois optimiste pour la saison 2014.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...