Les 7 villes secondaires espagnoles avec la rentabilité hôtelière la plus élevée

 -  -  641210


Santander, Alicante, Cordoue, Grenade, Tolède, Saint-Jacques-de-Compostelle et Valladolid, sont les sept villes secondaires d’Espagne qui, après les destinations urbaines les plus compétitives (Barcelone, Madrid, Valence, Séville, San Sébastien, Málaga et Bilbao), ont obtenu les niveaux les plus élevés de RevPar en 2017, la plus grande variation 2016-2017 et une augmentation cumulative plus importante depuis 2015, selon le dernier rapport de Christie&Co sur le « Marché de l’hôtellerie en Espagne : villes secondaires ».

Les résultats de l’étude mettent en avant les points forts de ces villes, qui montrent une intéressante évolution dans le domaine hôtelier ces dernières années, et qui, de plus, ont représenté à elles seules plus de 10 millions de nuitées l’année dernière, soit 3,2% du total enregistré en Espagne au cours de la même période. En outre, selon le rapport, les sept villes analysées ont reçu près de six millions de passagers en 2017 (+3% par rapport à 2016), ce qui représente plus de 5,79 % du nombre total de voyageurs dans toute l’Espagne en 2017.

Santander est la ville avec le prix moyen le plus élevé, atteignant 86 euros, suivie par Alicante (77 euros) et Cordoue (71 euros). À la dernière place, on trouve Valladolid qui, malgré une croissance notable de ses niveaux de RevPar (en hausse de 19,3% en 2017 par rapport à 2016), a un prix moyen de 61 euros, le plus bas des villes analysées. Ainsi, en termes de niveaux RevPar, la liste est dirigée par Santander et Alicante, toutes les deux avec un prix de 56 euros, suivies de Cordoue et Grenade, 47 euros.

En termes d’occupation, Alicante est la ville avec le pourcentage le plus élevé, avec 73 % en 2017 (7,2% de plus qu’en 2016), suivie de Grenade (71%) et de Cordoue (67%). Saint-Jacques-de-Compostelle, en revanche, enregistre les taux d’occupation les plus bas (59 %), en dépit d’être la deuxième ville analysée avec l’offre hôtelière la plus élevée (148 hôtels en 2017), juste derrière Grenade (171 hôtels en 2017).

Selon Xavier Batlle, directeur associé et responsable de la Division Consulting de Christie & Co en Espagne et au Portugal, « la reprise du tourisme domestique, ainsi que la croissance du tourisme international, ont généré une augmentation de la rentabilité pour toutes les destinations secondaires analysées qui, en plus de leur bonne accessibilité et leurs excellents générateurs de demande, sont devenues des destinations d’investissement et de développement attractives. »

Source : hosteltur.com

Newsletter

64 recommandation(s)
bookmark icon