Les contrats de soutien aux entrepreneurs augmentent de 17%

 -  -  18


Madrid, 9 mar. (EP) Les contrats de soutien aux entrepreneurs, mis en œuvre par la réforme du travail en 2012, ont augmenté de 17% entre les mois de février 2014 et 2015 (90.000 contrats au total), d’après une étude élaborée par Randstad, qui constate que cette année a été la meilleure depuis son entrée en vigueur. Cette modalité de contrat indéterminé stipule une période d’essai d’un an, suite à laquelle le travailleur n’a droit à aucune indemnisation si elle n’a pas été passée avec succès. La première année de février 2012 à février 2013), les contrats de soutien aux entrepreneurs ont enregistré 89.300 embauches au total, avec une baisse de 5.000 en termes nets au cours des douze mois suivants. Par communautés autonomes, Madrid et la Catalogne cumulent plus de 50% desdits contrats, suivies de la Communauté de Valence (7,1% de la totalité), des Canaries (6,5%) et de l’Andalousie (5,8%). Au contraire, nous trouvons La Rioja, Navarre, Cantabrie ou Estrémadure avec moins de 3.500 contrats enregistrés. Ces quatre régions n’atteignent pas 5% du total des contrats de soutien aux entrepreneurs qui se souscrivent dans toute l’Espagne. Par ailleurs, 25% des personnes ayant souscrit un contrat de soutien aux entrepreneurs depuis 2012 sont âgés de 45 ans, tandis que les moins de 30 ans représentent presque 37%. Le collectif le plus avantagé par cette modalité est celui dont l’âge est compris entre 30 et 45 ans, avec 38% de la totalité des contrats. PLUS DE 50.000 UNIVERSITAIRES Les professionnels forts d’études secondaires représentent deux de trois incorporations grâce au contrat d’entrepreneur (175.452 au total), tandis que 50.000 autres professionnels disposaient d’études supérieures, aussi bien universitaires que correspondant à des cycles formatifs de niveau supérieur. Enfin, Randstad indique qu’au cours de 36 mois d’implantation de ce modèle de contrat, plus d’hommes que de femmes sont entrés sur le marché du travail, bien que la tendance soit celle d’un changement vers une égalité croissante. En ce sens, les femmes ayant souscrit cette année dernière des contrats d’entrepreneurs atteignent une quote-part de 43% par rapport à la totalité, alors qu’elle n’était que de 38,6% un an auparavant. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...