Les drones bientôt autorisés dans le ciel espagnol

 -  -  1132


Un certain vide juridique planait jusqu’ici en Espagne sur l’utilisation des drones, régis par la même législation que les hélicoptères. Les autorités devraient rapidement y remédier, en grande partie poussées par l’immense potentiel commercial du secteur. Dans certains pays, l’utilisation des drones est parfaitement rentrée dans les mœurs et les pratiques professionnelles. Aux États-Unis, par exemple, ces appareils sont utilisés dans le domaine de l’agriculture afin de surveiller les récoltes, en matière de sécurité pour la surveillance aérienne et de divertissement afin de  filmer certains événements sportifs, apportant un angle nouveau que seuls les hélicoptères étaient jusque-là capables d’obtenir. Une récente étude du gouvernement britannique révélait que le marché du drone pouvait représenter un montant de 300.000 euros d’ici 2020. Une information qui a sans doute fait réfléchir les autorités espagnoles, pas vraiment en avance sur le sujet. Jusqu’ici, l’utilisation de ces petits appareils était interdite, sauf pour un usage privé et dans des régions habilitées à cet effet, loin des zones urbaines. Bien que beaucoup plus légers et sécurisés en cas de chute, ils sont considérés comme potentiellement aussi dangereux que des petits avions. Un décret afin d’en autoriser l’utilisation commerciale Le secrétariat d’État aux Transports a donc annoncé fin mai qu’un décret était actuellement en cours d’élaboration afin de permettre l’exploitation des drones en matière commerciale. La loi ne permettra toutefois pas encore de voler au-dessus des villes, sauf autorisation spécifique, et les pilotes devront obtenir un agrément officiel. La Commission Européenne se penche également sur un projet d’harmonisation des réglementations, attendu pour 2016. De nombreux secteurs étudient déjà les immenses possibilités qu’offre l’utilisation des drones dans leur activité. Plusieurs entreprises de transports ou de livraison à domicile, comme FedEx ou Amazon, travaillent actuellement sur des prototypes qui pourraient livrer des paquets un peu partout dans le monde ou même des médicaments dans des zones difficiles d’accès.

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...