Les fêtes, la nourriture, et quelques kilos en plus

 -  -  43


Les fêtes de fin d’année sont passées, les assiettes ont été bien remplies pour la plupart. Quelques kilos en trop se sont glissés par-ci, par là. Noël, le Nouvel An, les Rois… Autant d’occasions de se réunir et de partager un bon repas. Ces plats délicieux mais chargés en sucres et graisses pèsent sur le poids moyen des Espagnols. Une récente étude montre que ces repas que l’on partage et oú l’on y mange dans la convivialité et le plaisir favorisent une prise de poids importante en cette période de l’année. On parle pour ce phénomène de « faim hédoniste ». Et c’est justement ça qui favorise la prise de poids. Manger avec appétit, avec plaisir. C’est effectivement une faim qui n’est pas nécessaire pour l’organisme et qui correspond plutôt à une envie. Par exemple, c’est ce qui va nous pousser à reprendre un petit bout de chocolat ou de nougat après un repas déjà copieux. L’étude montre que les Espagnols ont pris de deux à cinq kilos pendant cette période. Un chiffre qui se trouve dans la moyenne européenne. Et bien que ce ne soit pas dangereux pour l’organisme en période ponctuelle, de fête, il faut cependant veiller à ne pas tomber dans des excès.   J.C.

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...