( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les acheteurs étrangers sont de plus en plus nombreux sur le marché espagnol, c’est ce que révèle une étude menée par le Conseil général de notariat espagnol. Selon leurs chiffres, les étrangers, résidents ou non en Espagne, ont effectué 19,4 % des achats-ventes du marché immobilier en 2017.

Une progression de 13,4 % par rapport à 2016 qui traduit l’enjouement des étrangers pour l’immobilier espagnol. Au total, ce sont 50 087 ventes qui ont été conclues par des étrangers, dont 53,4 % par des étrangers ayant le statut de résidents sur le sol espagnol.

Par ailleurs, les achats-ventes par des étrangers ont augmenté dans toutes les communautés autonomes, les augmentations les plus importantes se situent en Castille et León (39 %), Navarre (43,8%) et La Rioja (74,8%).

Des prix inégaux entre les communautés

En moyenne, le prix par mètre carrés a augmenté de 2,9 % en 2017 par rapport à 2016, soit environ un prix moyen pour les acheteurs étrangers de 1 667 € par mètre carré. Cependant, si l’augmentation des ventes concerne toutes les communautés autonomes, les prix, eux, n’évoluent pas de la même façon dans toute l’Espagne. Certaines régions ont ainsi subi de grosse baisse quant au prix du mètre carré, notamment Estrémadure (-25,4%), Castille-La Manche (-7,3%) et Murcie (-7,2%).

En revanche, l’augmentation de certaines communautés a dépassé la moyenne nationale, (2,9%), c’est le cas de l’Andalousie (5,7%), Madrid (6,6%), les Asturies (7,7%), la Catalogne (8,2%), la Galice (9,1%) et enfin la Navarre (18,6%). Des chiffres qui confirment la bonne santé de l’immobilier espagnol, comme l’a montré l’étude OPEA sur le marché des communautés autonomes.

Les Français deuxièmes acheteurs en Espagne

Selon l’étude du Conseil général de notariat espagnol, les acheteurs les plus importants par nationalités sont les Britanniques (13,9%), les Français (8,8%), les Allemands (8,2%), les Italiens (7,7%), les Roumains (6,9%) et les Belges (6,2%).

Les Français sont parmi les nationalités qui ont permis la dynamisation du secteur entre 2016 et 2017 avec une augmentation d’achats-ventes de 23,7% ; tout comme l’Italie, le Portugal, l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Belgique (de 20 à 27%).

Les Français non-résidents ont dominé le marché immobilier dans 7 communautés : l’Estrémadure, Castille et Léon, Castille-La Manche, La Rioja, le Pays Basque, la Navarre,  et la Catalogne. Les résidents, eux, ont concentré leurs achats dans une région frontalière de la France, la Catalogne.

Le prix moyen de l’achat pour la France est de 1728 € par mètre carré. Au total, les Français non-résidents ont représenté 4 386 opérations immobilières sur les 50 087 toutes nationalités confondues, soit une progression interannuelle de 23,7 %.

 

Newsletter

63 recommandation(s)
bookmark icon