Les incubateurs et espaces de coworking s’organisent enfin à Madrid

 -  -  56799


Plus de vingt ans après le début d’Internet, il était temps que Madrid se réveille. Entre 1995 et 2015, il n’existait quasiment aucun incubateur Internet dans la capitale espagnole. Seuls existaient quelques petits espaces de coworking, sans intérêts, et n’offrant aucun réseau international.

On doit reconnaitre à la capitale catalane (avant qu’elle ne décide de se renfermer sur elle-même) sa capacité à avoir su développer des espaces pour start-up et des écosystèmes d’entrepreneurs du net, alors qu’il n’en existait jusqu’alors aucun à Madrid. Non seulement parce que les autorités ont toujours été à l’ouest dans le domaine de l’entreprenariat, comme dans le domaine de l’innovation, mais aussi et surtout parce que les investisseurs n’ont toujours eu d’yeux que pour l’immobilier. Ceci explique d’ailleurs le nombre très faible de levées de fonds annuel, qui deviennent des événements médiatiques lorsque l’une d’elles dépasse les 50 000 euros. L’Espagne n’a d’ailleurs connu qu’une licorne depuis 20 ans : Cabify. Dans les provinces, les écosystèmes start-up en sont encore à faire la promotion dans la langue régionale locale ce qui en dit long sur leur vision internationale du business.

En 2017, pourtant, Madrid semble s’être (enfin) ouverte à cet écosystème et a accueilli trois nouveaux espaces de coworking au cœur de la ville, donnant un nouvel élan à la capitale espagnole.

WeWork, Paseo de la Castellana

Ouverts depuis cet automne, les espaces de coworking WeWork sont situés aux numéros 43 et 77 du Paseo de la Castellana, en plein cœur de Madrid. Espaces communs, bureaux privés, salles de conférences, tout y est pensé pour que les entrepreneurs qui s’y installent aient tout à leur disposition pour créer et développer leur entreprise.

S’il existe deux adresses distinctes, les coworkers pourront y trouver les mêmes équipements. Les deux espaces disposent de salles de réunion, d’imprimantes, de cabines insonorisées pour passer ses appels, d’une connexion wi-fi. Au-delà des espaces de bureaux, les entrepreneurs bénéficient de salles pensées pour accueillir des événements avec matériel à disposition (projecteurs, matériels son et lumière). Les locaux sont également réfléchis pour répondre aux besoins des coworkers, ils ont ainsi accès à un parking, des garages à vélos, des salles de bien-être. Des parties communes sont également disponibles pour faciliter les rencontres et encourager la création.  Enfin, WeWork organise des événements pour créer et construire des relations avec d’autres membres de l’espace.

Le numéro 43 et le numéro 77 du Paseo de la Castellana ont aussi leurs particularités. Au numéro 43, 6 000 m² d’espaces peuvent accueillir jusqu’à 1 000 coworkers et disposent de salles silencieuses consacrées à la méditation, mais aussi de salles de brainstorming et d’une salle de ping-pong. Au numéro 77, les membres sont invités à venir travailler avec leurs animaux de compagnie et les locaux sont équipés de douches.

Les tarifs varient de 250 euros par mois pour la location d’un « hot desk » à 500 euros par mois pour un bureau privé. Pour un bureau personnel, il faut compter de 300 à 400 euros par mois. WeWork donne également la possibilité d’accueillir des équipes de travail, de 2 à 50 personnes, pour des tarifs allant de 10 000 à 21 000 euros, en fonction du nombre de personnes et du lieu choisit.

The Cube, Calle Rufino González

Créé par UNLIMITECK compagny builder, l’un des principaux acteurs de l’entrepreneuriat en Espagne, The Cube a lui aussi ouvert ses portes à l’automne 2017.

5 000 m² sont dédiées aux start-up qui travaillent pour les nouvelles technologies et notamment sur l’IoT (Internet des choses). Au-delà d’espaces de coworking classiques, The Cube offre la possibilité de travailler aux côtés de grandes multinationales telles que Vodafone ou Uber. Les bureaux du géant des courses privées occupent en effet 700 m² des espaces du Cube. L’espace de coworking est aussi la résidence du premier institut axé sur l’IoT en Espagne, MIOTI.

The Cube offre à ses inscrits la possibilité de participer à des événements sur l’innovation avec et pour les grandes entreprises. Un espace dédié à l’événementiel pouvant accueillir 120 personnes est également mis à disposition tout comme le Café Pitch (jusqu’à 50 personnes).

Situé à 11 minutes de l’aéroport de Madrid, 14 minutes de la gare de Chamartin, à 20 minutes d’Atocha et disposant de deux lignes de métro et huit de bus, The Cube est facile d’accès et connecté aux grands axes de Madrid.

40 postes sont disponibles dans l’espace de coworking à partir de 175 euros par mois, et des « hot desk » peuvent également être réservés pour 15 euros par jour. Enfin, la salle de réunion peut être louée à partir de 500 euros.

Les start-up peuvent enfin avoir des points de rattaches sur Madrid, encore faut-il que l’écosystème tout entier se mette en place afin que les start-up puissent trouver aussi bien des financements que des clients. Il reste encore un trou béant en Espagne entre le secteur industriel et le monde des start-up. Des responsables de ces deux pans de l’économie ne se côtoient quasiment jamais.

 

Philippe Chevassus et Eva.Gosselin

Photos : thecubemadrid.com et www.wework.com

56 recommandation(s)
bookmark icon