Les jeunes free-lances choisissent Lisbonne

 -  -  85473


A Lisbonne, le flot de jeunes actifs ne cesse de prendre de l’ampleur. La capitale portugaise est en plein essor et semble remplir tous les critères pour attirer les jeunes free-lances, ceux que l’on appelle les Millenials, supposément mobiles et mordus de nouvelles technologies. Ils viennent du monde entier et sont en train de profondément transformer le visage de la ville. Aucune zone ne semble faire exception. Même les quartiers jadis les plus pauvres sont visés, à l’image de l’Alfama, désormais très en vogue et prisé par ces nouveaux arrivants, souvent jeunes et aisés.

Le mois dernier, le journal londonien The Independent  affirmait : « Lisbonne, c’est la nouvelle Barcelone. » Et le quotidien d’expliquer que les jeunes sont toujours plus nombreux à chercher l’expatriation, travaillant à leur compte et en toute mobilité. Chez ces expatriés interviewés, tous vantent la qualité de la vie à Lisbonne, la sympathie des habitants, l’architecture, le multiculturalisme, la proximité des plages et… la météo bien-sûr ! (N’oublions pas qu’il s’agit là d’ex-londoniens…)

Beaucoup mettent par ailleurs en avant le coût de la vie, bien plus bas qu’au Royaume-Uni, et les loyers raisonnables. Toutefois, la tendance est à la hausse. L’explosion de l’attractivité de la ville entraine mécaniquement une flambée des loyers. Les petits propriétaires se tournent par ailleurs de plus en plus vers la location touristique. Des prix destinés aux vacanciers, bien trop élevés pour certains dans le cadre d’une installation. Les locations Airbnb ont le vent en poupe. Pourtant, la municipalité continue de soutenir le mouvement, misant sur l’engouement pour la ville afin de développer son économie. Au menu, réglementations plus souples et stimulation du secteur du tourisme.

La communauté française au Portugal était déjà estimée en 2014 à quelque 30 000 expatriés. La majorité était établie à Lisbonne et à Porto. Déjà en 2011, le pays a accueilli près de 2 millions visiteurs de l’Hexagone sur l’ensemble de son territoire, le plaçant au rang de 5ème destination préférée des français. Aujourd’hui, les Français représentent la troisième nationalité en termes de nombre de touristes au Portugal (DG du Trésor, juin 2017). Parmi tous ces voyageurs, de plus en plus choisissent d’annuler leur billet retour.

Newsletter

85 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...