Les perspectives touristiques estivales sont « positives »

 -  -  1


Madrid, 16 juin (EP) La Secrétaire d’État au Tourisme, Isabel Borrego, a indiqué aujourd’hui que les perspectives estivales pour le secteur touristique sont « positives », aussi bien en ce qui concerne le tourisme national qu’international, la Confédération Espagnole des Hôtels et Logements Touristiques (CEHAT) abondant également dans ce sens. Au cours de la présentation à Madrid du Ie Congrès International sur le Tourisme Familial, qui se tiendra à PortAventura (Tarragone) les 12 et 13 novembre prochain, Borrego a indiqué que la poursuite de l’évolution positive des mois derniers est attendue, suite à la croissance enregistrée aussi bien sur les marchés traditionnels qu’émergeants comme la Chine, la Corée ou le Japon. Par ailleurs, le Président des Hôteliers, Joan Molas, a affirmé que la saison estivale sera « pareille ou meilleure » que celle de l’année précédente, d’ores-et-déjà historique. D’après Molas, les réservations dans les agences de voyage indique un accroissement de 10% et 12% en haute saison –juillet et août–, qui pourrait atteindre 20%, bien qu’il ait détaillé qu’il s’agit de réservations à court terme, il sera donc nécessaire de voir si les prévisions se réalisent. Molas a souligné la reprise du marché national, constatée suite aux bons résultats de Pâques, avec une croissance supérieure à 20%. CHUTE DES TOURISTES RUSSES Cependant, aussi bien Borrego que Molas se sont montrés inquiets par la chute du nombre de touristes russes qui visite l’Espagne, chute de 28,3% depuis le début de l’année. Borrego, qui souhaite que la situation économique change en Russie, a également souligné que les dépenses en moyenne par touriste russe ont augmenté et que ceux qui arrivent en Espagne par voie directe –30%–, ceux dont le pouvoir d’achat est plus élevé, penchent toujours pour notre pays. En outre, dans le cas du tourisme russe, Molas a souligné que les marchés voisins comme la Turquie et l’Égypte souffrent aussi de la chute du nombre des voyageurs russes. « Nous parlons de 1,5 millions de touristes russes (1% de la totalité), mais les marchés alternatifs sont aussi importants ou plus que ce marché émetteur », a insisté Molas. Ainsi, il a déclaré que le « potentiel est énorme » en Corée, pays asiatique qui a généré 250.000 visiteurs en 2014 et dont le profil du touriste n’est pas saisonnier, sinon « de loisirs, culture, sports et connaissance ». EUROPA PRESS  – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...