Les ports espagnols espèrent atteindre un record historique de fret d’ici 2014

 -  -  273


Le trafic devrait prochainement atteindre un record dans les ports, d’ici 2014. Comme l’annoncent Reuters et ElEconomica.es, ces derniers devraient voir une augmentation de la circulation de marchandise de près de 496 millions de tonnes  jusqu’à 2014, soit une augmentation de 4 % par rapport à la prévision de la fin de l’année 2013 ( 477 millions d’ tonnes ) . La baisse des taxes portuaires de près de 5%  et la reprise du fret sont les principaux moteurs de la prévision de croissance pour l’année prochaine . Les Ports de l’État ( Puertos del Estado , organisation officielle des ports sous tutelle de l’Etat espagnol) estiment pourtant à 56 millions d’euros  « l’impact global » que la baisse des taux aura sur les revenus de l’organisation. Une baisse des taxes justifiées Le président de l’organisme qui traite le réseau de ports publics, José Llorca, a notamment assuré  que « Puertos del Estado » a permis cette réduction « en faveur des utilisateurs », grâce aux résultats obtenus en 2012 et 2013″. Llorca a justifié cette baisse de taxe en expliquant, dans une récente apparition au Congrès espagnol:  » Près de 70 % du commerce extérieur de l’Espagne traverse ces ports , de sorte que vous réduire les coûts logistiques de ces installations est un élément clé de la compétitivité de l’économie espagnole ». Cette baisse de taxe, qui représente environ 5 %, sera encore plus importante pour les trafics maritimes de courte distance. La réduction sera de 7,5 % , afin d’ améliorer et d’encourage encore ce type de transport de marchandise qui inclut les « autoroutes de la mer » . De quoi pousser les bateaux qui transportent la marchandise à s’arrêter plus souvent dans les ports publics espagnols. Dans le même temps , Pueros del Estado espère continuer à réduire ses emprunts l’an prochain. Une augmentation de la fréquentation est donc obligatoire, pour l’organisme public.Le trafic devrait prochainement atteindre un record dans les ports, d’ici 2014. Comme l’annoncent Reuters et ElEconomica.es, ces derniers devraient voir une augmentation de la circulation de marchandise de près de 496 millions de tonnes  jusqu’à 2014, soit une augmentation de 4 % par rapport à la prévision de la fin de l’année 2013 ( 477 millions d’ tonnes ) . La baisse des taxes portuaires de près de 5%  et la reprise du fret sont les principaux moteurs de la prévision de croissance pour l’année prochaine .Les Ports de l’État ( Puertos del Estado , organisation officielle des ports sous tutelle de l’Etat espagnol) estiment pourtant à 56 millions d’euros  « l’impact global » que la baisse des taux aura sur les revenus de l’organisation. Une baisse des taxes justifiées Le président de l’organisme qui traite le réseau de ports publics, José Llorca, a notamment assuré  que « Puertos del Estado » a permis cette réduction « en faveur des utilisateurs », grâce aux résultats obtenus en 2012 et 2013″. Llorca a justifié cette baisse de taxe en expliquant, dans une récente apparition au Congrès espagnol:  » Près de 70 % du commerce extérieur de l’Espagne traverse ces ports , de sorte que vous réduire les coûts logistiques de ces installations est un élément clé de la compétitivité de l’économie espagnole ». Cette baisse de taxe, qui représente environ 5 %, sera encore plus importante pour les trafics maritimes de courte distance. La réduction sera de 7,5 % , afin d’ améliorer et d’encourage encore ce type de transport de marchandise qui inclut les « autoroutes de la mer » . De quoi pousser les bateaux qui transportent la marchandise à s’arrêter plus souvent dans les ports publics espagnols. Dans le même temps , Pueros del Estado espère continuer à réduire ses emprunts l’an prochain. Une augmentation de la fréquentation est donc obligatoire, pour l’organisme public.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...