L’Espagne espère dépasser les 10 millions de touristes au cours du premier trimestre 2015

 -  -  8


Madrid, 6 fév. (EP) L’Espagne prévoit de dépasser les 10,1 millions de touristes internationaux au cours du premier trimestre 2015, chiffre déjà atteint pendant la même période en 2014, d’après le bulletin sur la conjoncture touristique (Coyuntur) correspondant au dernier trimestre 2014, élaboré par l’Institut du Tourisme d’Espagne, Turespaña. Les prévisions pour le premier trimestre 2015 affichent une continuité au niveau du rythme de croissance des arrivées de visiteurs étrangers, avec une hausse des dépenses supérieure à 10.000 milliards d’euros enregistrée entre les mois de janvier et de mars 2014. Au cours du premier trimestre 2014, l’Espagne a reçu 10,1 millions de touristes étrangers, soit 7,2% de plus qu’au cours de la même période en 2013. Les dépenses ont atteint les 10 milliards d’euros, avec une hausse de 8,1% par rapport à la même période en 2013. D’après ce rapport, ces prévisions sont à prendre avec prudence, étant donné que le dynamisme de l’environnement économique et social influe sur le phénomène touristique. Les prévisions de croissance économique pour 2015 sur les principaux marchés touristiques sont positives, d’après le dernier rapport de la Commission Européenne (CE) du mois de novembre, mettant en évidence que l’économie britannique (+2,7%) et l’allemande (+1,1%), principaux marchés émetteurs de touristes de notre pays,  seront celles dont la croissance soit la plus forte. PERSPECTIVES POSITIVES EN MATIÈRE DE MARCHÉS ASIATIQUES Par zones géographiques, le Royaume-Uni continuera de se consolider comme le premier marché émetteur pour l’Espagne, et la faiblesse des marchés nordiques se poursuivra. Des croissances sont attendues en Allemagne et aux Pays Bas, outre un accroissement manifeste de la Belgique et une évolution plus modérée du marché suisse. De même, le rythme de croissance manifeste en France se maintient et d’importantes hausses sont attendues au niveau des arrivées provenant d’Italie et du Portugal. En revanche, la chute des touristes provenant du marché russe poursuit sa chute, due en grande partie à la réduction du prix du pétrole, sa principale source de revenus, et à la dépréciation certaine du rouble face à l’euro. Turespaña attend des progrès sur le marché nord-américain, l’un de ceux ayant le plus contribué an 2014 à la hausse des dépenses touristiques (4,5% de la totalité), tandis que le Canada reflète des symptômes de reprise. Des améliorations sont également prévues au niveau des arrivées de touristes mexicains et brésiliens, tandis que le marché argentin recule. En ce qui concerne l’Asie-Pacifique, la perspective des marchés est positive, avec des hausses généralisées en matière d’arrivées provenant du Japon, de la Chine et de Corée. RISQUES ET AVANTAGES Un environnement, d’après le rapport, caractérisé par la baisse manifeste du prix du pétrole, le maintien de taux d’intérêt peu élevés, la dépréciation de l’euro qui améliorera les exportations et l’amélioration économique internationale à échelle générale. Par ailleurs, il avertit des dangers comme la dette importante des États-Unis, l’incertitude à court terme due aux rendez-vous électoraux au Royaume-Uni, au Portugal et en Espagne, ainsi que les menaces terroristes aux pays occidentaux, plus préoccupantes suite aux attentats de Paris au mois de janvier. Il est nécessaire de souligner que l’Espagne clôt 2014 avec presque 65 millions de visiteurs du reste du monde, qui ont dépensé 63 milliards d’euros, ce qui représente 6,5% de plus qu’en 2013. Nonobstant, la dépense moyenne par touriste a chuté à 971 euros, 0,6% de moins, et les dépenses moyennes ont représenté 110 euros environ, soit 0,3% de plus. Les activités touristiques ont continué de généré des emplois pendant 2014, avec plus d’intensité que l’année précédente. 25% de la hausse du chiffre des affiliés en Espagne au cours de l’année dernière provenaient du tourisme. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...