L’Espagne, parmi les pays européens les plus optimistes en matière d’économie

 -  -  328


Madrid, 4 fév. (EP) L’Espagne se situe parmi les pays les plus optimistes d’Europe quant à son économie, d’après l’étude ‘Climat de la Consommation en Europe’, réalisé par le Cabinet de Conseil GfK pour le quatrième trimestre 2014 en Espagne et 12 autres pays européens. L’étude conclut sur l’amélioration de l’état d’esprit des consommateurs européens au cours du dernier trimestre de l’année précédente suite à la chute enregistrée en automne, quoique dissemblable en fonction des pays. Les reprises les plus significatives en 2014 ont eu lieu en Roumanie et République Tchèque (32 points de plus), suivies du Portugal (24) et de l’Espagne (18). Ainsi, l’Espagne se situe parmi les quatre économies européennes dont les prévisions provenant des consommateurs sont les meilleures. Concrètement, au mois de décembre 2014, la République Tchèque (+41 points), la Slovaquie (+30), l’Espagne (+25) et le Royaume-Uni (+23) furent les quatre pays les plus optimistes de la région quant à leurs prévisions économiques pour les mois prochains. En outre, l’Espagne a été le pays qui s’est le plus développé cette dernière année et affiche des prévisions à la hausse en 2015. La France, en revanche, affiche encore des chiffres négatifs (-16) et l’Allemagne (+15) n’a pas réussi à remonter les niveaux du milieu de l’année, lorsqu’elle atteint +46 points au mois de juin 2014. À cet optimisme en matière de prévisions s’allie l’amélioration des attentes en matière d’emploi. Ainsi, l’Espagne a réussi à clore l’année avec une amélioration de 20 points au niveau de cet indicateur. En outre, malgré le fait que la moitié du collectif au chômage (54%) a achevé 2014 sans espoir de trouver un travail, le chiffre représente 14 points en pourcentage de moins qu’au début de l’année dernière. D’après GfK, ce « petit coup de pouce » aux prévisions en matière d’emploi a pour conséquence l’amélioration des expectatives en matière de recettes, qui ont augmenté de 18 points en 2014. Une tendance généralisée dans le reste de l’Europe, dont les habitants commencent à récupérer l’espoir d’améliorer leurs revenus. Pourtant, une attitude très prudente demeure face aux prévisions en matière de dépenses. L’Espagne ne s’améliore que de 4 points en 2014 et maintient des valeurs négatives (-10), ce qui indique que les changements se produiront très lentement. En ce qui concerne le reste des pays analysés, bien qu’affichant des chiffres négatifs pour la plupart, une reprise de la consommation est également attendue étant donné que les prévisions en matière de dépenses sont bonnes, sous réserve de la Grèce qui maintient ses -31 points. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...