L’Espagne: un grand potentiel touristique inexploité

 -  -  4170


Le terminal 4 de l'aéroport Madrid-Barajas
2011 a été un grand succès pour les aéroports espagnols. Ils ont accueilli plus de 204 millions de passagers, soit une hausse de 6% par rapport à 2010. Une dette élevée L’Aena gère 47 aéroports en Espagne. A la fin de l’année dernière, sa dette s’élevait à 12.313 milliards d’euros. Elle a diminué de seulement 0.82% par rapport à 2010. En effet, beaucoup de rénovations ont été entreprises comme le terminal 4 de l’aéroport Madrid-Barajas. Seulement, les grands aéroports comme ceux de Madrid et Barcelone qui accueillent le plus de passagers sont ceux qui gagnent le moins et qui occasionnent de fortes dépenses. Madrid-Barajas a perdu 95 milliards d’euros, cela représente 57% du déficit de l’Aena. L’aéroport de Barcelone-El Prat a une dette de 22 milliards d’euros. 10 aéroports sur 47 rentables 1 aéroport sur 5 génère des bénéfices. En 2011, les seuls aéroports rentables sont ceux de Bilbao, Alicante, Ibiza, Gran Canaria, Lanzarote, Fuerteventura, Palma de Mallorca, Tenerife, Valencia et Sevilla. L’Espagne ne manque pas d’infrastructures aéroportuaires, seulement elles restent inexploitées, c’est le cas de l’aéroport de Castellon, qui sera sûrement mis à la vente. Loren.GC      

Newsletter

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...