L’Espagnol Oh my Cut! à l’assaut des Etats-Unis

 -  -  6161


La chaîne de coiffure originaire d’Alicante s’implante cette année sur le marché américain, après une installation réussie au Mexique et en Colombie. Oh my Cut!, c’est une réussite espagnole. Cette chaîne spécialisée dans la coiffure est née à Alicante, pour se développer ensuite sur l’ensemble du territoire espagnol avec 82 salons. L’entreprise s’est ensuite déployée à l’international avec six salons au Mexique et un en Colombie. Lors de ce premier semestre 2016, Oh my Cut! aborde le marché nord-américain avec la première inauguration d’un salon à Miami en Floride. Ce ne sera que le début de l’aventure puisque la chaîne souhaite atteindre prochainement 150 salons dans le monde, dont un certain nombre aux Etats-Unis. Une croissance de 36% en 2015 Oh my Cut! base sa stratégie commerciale sur le concept ‘Value for money‘. Selon son fondateur Kiko Medina, la chaîne cherche à voir plus loin que le prix de la coupe, en ajoutant un certain nombre de services additionnels afin d’améliorer l’expérience d’achat. “Les tarifs que propose la marque sont en-dessous de la moyenne, ce qui lui a permis d’acquérir une image novatrice et unique sur le marché de la coiffure et de la beauté” explique l’entrepreneur. Dans un même souci d’innovation et pour consolider une clientèle jeune et urbaine, Kiko Medina vient de lancer OhApp, l’application mobile officielle de la marque qui permet au client de prendre rendez-vous en ligne dans l’un des salons et de recevoir une notification quand son tour arrive. Pour consolider son développement Oh my Cut!  compte renforcer son réseau de franchises. Aujourd’hui, seuls 40% des salons sont propres à la chaîne. L’entreprise espagnole a clôturé ses comptes 2015 avec un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros, soit une croissance de 36%. Elle compte continuer sur sa lancée et mise sur une croissance de 38% en 2016.  Oh my Cut! attend cette année 500 000 clients, avec un ticket moyen de 31,20 euros.

6 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...