L’OPV d’Aena réservera 10% aux particuliers

 -  -  248


Madrid, 24 oct. (EP) L’offre publique de vente (OPV) de jusqu’à 28% d’Aena, prévue le mois de novembre prochain, envisage le placement de 10% auprès des particuliers (minoritaires et employés) et fixe son échelle indicative et non contraignante de prix par action entre 41,5 y 53,5 euros, d’après la décision finale du Conseil Consultatif des Privatisations (CCP) à propos de la privatisation de 49% de l’entité. Cette échelle de prix suppose l’évaluation à 100% d’Aena entre 6.225 millions et 8.025 millions d’euros. Les trois associés de référence élus par Aena afin de composer le ‘noyau dur’ ont offert entre 48,66 et 53,33 euros par action. L’OPV d’Aena afin de sortir en bourse 28% de l’entité se déroulera en trois étapes : minoritaires avec 9% de l’offre totale, employés avec 1% et investisseurs qualifiés avec 90% de la totalité –l’option d’achat pour les ‘gree-shoe’ étant exclue—et le démarrage de son délai de souscription est prévu lundi prochain. Ainsi, les investisseurs minoritaires pourront se présenter lundi dans les banques afin d’acquérir des actions d’Aena, à compter d’un prix minimum de 1.500 euros jusqu’à un montant maximum de 200.000 euros. En ce qui concerne les employés, le montant maximal se réduit à 15.000 euros, avec une remise de 0% du prix sur les minoritaires, qui sera déduit de leur dernier salaire annuel. Cette partie comprendra les travailleurs d’ENAIRE, Aena et Aena Internacional, filiales exclues, avec obligation de conserver les actions pendant 180 jours. JUSQU’À 28% DU CAPITAL SUR LE MARCHÉ Le montant global initial de l’OPV représentera 25,45% du capital social d’Aena, pouvant être agrandi jusqu’à 28% du capital, équivalant à 42 millions d’actions, dans le cas où le ‘green-shoe’ qui s’octroie aux coordinateurs du placement (2,55%) soit exercé dans son intégralité. Pourtant, ce pourcentage pourrait être développé si l’un des actionnaires de référence –Ferrovial (8%), Corporación Financiera Alba (6,5%) et le fonds britannique The Children’s Investment Fund (6,5%) — se trouve dans l’impossibilité d’acquérir ses actions, sans dépasser le pourcentage de 49% fixé pour l’entrée de capital privé. Dans son rapport final, préalable à l’approbation définitive de l’opération par le Conseil de Ministres, le CCP indique qu’aussi bien l’adjudication de 21% au ‘noyau dur’ que l’OPV afin de sortir jusqu’à 28% sur la marché s’adaptent aux principes de « publicité, transparence et concurrence ». De même, il apprécie que la commission pour le placement de la partie institutionnelle appliquée aux coordinateurs globaux (de 0,19%) soit « la plus basse atteinte lors de toute OPV publique réalisée en Espagne » et souligne l’introduction positive d’une prime sur le prix de l’OPV, car elle stimule la concurrence au niveau des prix entre les investisseurs de référence, qui permet d’évaluer leur disposition à dépasser ce prix. Aena prévoit de présenter aujourd’hui à la Commission Nationale du Marché des Valeurs (CNMV) le bulletin de l’OPV en vue e son début sur le marché, qui comprendra l’échelle des prix minimums et maximums par action, ainsi que la date de sortie au parquet grâce à laquelle la deuxième partie de sa privatisation sera matérialisée, qui se profile comme l’une des plus importantes de ces dernières années. Une fois le document approuvé par le régulateur du marché, les échéanciers du calendrier de l’opération commenceront à être respectés, c’est-à-dire, le bulletin, le ‘road show’ de présentation de la compagnie et la date à laquelle le prix de la cotisation sera déterminé. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...