Madrid prévoit de réglementer les plateformes de locations touristiques

 -  -  326


La Communauté de Madrid cherche à conclure un accord avec certaines plateformes de locations touristiques (Airbnb, Homeway, etc) afin de limiter le nombre de jour de mise en location à l’année des logements proposés sur ces sites. Comme cela est déjà le cas dans des villes comme Amsterdam par exemple, l’objectif est de veiller au respect d’une bonne réglementation de l’activité et que certains logements ne deviennent pas des « hôtels dissimulés », selon l’expression employée.

L’accord cherché se baserait sur 3 principes essentiellement : garantir que le logement soit mis en vente par le véritable propriétaire du bien et non par un intermédiaire, définir un nombre de jour maximum de séjour dans le logement et mettre en place une taxe à travers laquelle une partie des bénéfices obtenus par la location reviendrait à la municipalité.

La location de logements touristiques de particuliers via ces plateformes augmente d’année en année à une vitesse considérable, passant de 2 % en 2013 à 25 % au cours des derniers mois.

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...