Madrid se dote d’un nouvel aérodrome

 -  -  9


La communauté de Madrid a annoncé lancer la construction pour 2015 d’un nouvel aérodrome à El Alamo, grâce à investissement privé de 230 millions d’euros. Le projet sera attribué après sélection par appel d’offre public pour la construction et la gestion de l’aérodrome, sous la forme d’un contrat de concession de 40 ans. Parmi la liste des intéressés évoquée pour le moment par Pablo Cavero, conseiller aux Transports et aux Infrastructures pour la Communuaté de Madrid, on trouve Gestair (qui gère la concession en cours pour Barajas), Ferovial (qui s’occupe d’Heathrow à Londres) ou le milliardaire Warren Buffett à travers sa compagnie NetJets. L’Aerodromo del Suroeste accueillera essentiellement les écoles de pilotages et vols d’affaires, et héritera notamment du trafic d’affaires de Barajas et de Cuatro Vientos, dont la fermeture est déjà programmée. Il sera situé dans le sud-ouest de la communauté de Madrid, entre El Alamo et Navacarnero et possèdera deux pistes (de 1 000 et 2 000 mètres respectivement). La construction devrait débuter d’ici 2015 et durer 2 à 3 ans. Avec un potentiel initial de 50 000 vols par an, la plateforme devrait pouvoir en accueillir le double d’ici 2038, soit 20 ans après son inauguration. Les retombées économiques liées au projet pourraient atteindre 0,6% du PIB régional d’après les estimations du gouvernement, avec jusqu’à 15 000 emplois directs et indirects et près de 600 millions d’euros de richesse créée. De plus, le tourisme généré par l’aérodrome est estimé à près de 190 millions d’euros annuels. Ce projet s’inscrit dans une stratégie plus globale de réorganisation du trafic aérien voulu par le gouvernement madrilène, qui affirme avoir l’appui de l’Union Européenne dans le cas présent, puisque celle-ci souhaite favoriser une gestion différenciée des vols commerciaux et des vols d’affaires.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...